Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 04:50

Quand vous sortez de la gare, bien planquée entre deux maisons se trouve la rue Petit. Elle descend et n'est nommée qu'à son autre extrémité. Méfiez-vous un peu et prenez à droite avec Guy de Maupassant toujours aussi perdu dans sa folie et laissez passer dans un calme que même l'Olympe ne connait pas une toute petite fille qui vous salue et sa maman surprise de voir un étranger. Le quartier est résidentiel, c'est le far-west normand. Vous avancez un peu et tombez sur un très joli jardin. Il fait un temps à jeter tout le monde dehors et c'est bien dommage. Une blague en moins à faire en arrivant. Non il ne pleut pas tout le temps là-haut, y compris la première fois, sur un con comme votre serviteur. Oui, il fait beau à se mettre la main en visière c'est impressionnant. Pourquoi être venu jusqu'ici le mystère sera gardé pour un hypothétique futur texte, et certaines pardonneront ce fait je le sais. Pour l'instant concentrons-nous sur le centre-ville d'une jolie petite ville fermée en cuve avec du vert, du vert et encore du vert à perte de vue si on s'élève un peu ou lève les yeux.

Continuez le long de la rue du Jardin Botanique - celui qui vient de vous taper dans l'oeil a priori - pour traverser et dire bonjour à ce cher Victor qui est vraiment partout dans notre beau pays. Un certain Henry Ducy vous convie à le suivre, sans se présenter clairement pour autant, vous devez lui piquer ses papiers dans sa poche pour confirmer son identité. Peu antipathique en comparaison des autres, il vous emmène et salue au passage le docteur Lerat que vous avec qui vous n'avez pas envie d'engager la conversation, rapport à son nom. Ducy vous fait traverser l'Iton, une jolie rivière qu'affectionne ledit Docteur, peut-être par affinité pour les noms ridicules, donc, malheureusement. Vous ne vous arrêterez jamais de votre vie à Verdun et votre guide vous laisse progresser avec le Meilet jusqu'à son confrère le docteur Oursel, qui n'a encore une fois pas besoin de se présenter, puisqu'il est quant à lui une célébrité locale. Alors le doute vous assaille soudain : le beau temps, le bien-être, et deux docteurs d'emblée dans une ville. Etrange coïncidence ? Manoeuvre de séduction ? Décision politique ? Trop de docteurs à Evreux ?

Vous n'en dormirez pas la nuit suivante, pour des raisons à moitié indépendante de votre volonté. Mais le chemin jusqu'à la grande cathédrale n'est pas que rempli de sagesse. Vous êtes venu vous frotter aux Normands, est-ce bien ça ? Ils ne sont ni féroces, ni enragés, ni même guerriers. Ils ne savent pas le nom de leurs rues et ne les écrivent nulle part, mais ils sont bien sympathiques et pas rancuniers pour un denier.

Tous bien sympathiques ? Tous bien soignés et pris en charge le cas échéant ? Non ! Ce serait sans compter sur la personne qui vit un peu plus loin après le centre-ville légèrement endormi du samedi de début de soirée quasi-estivale.  Elle est là et vous attend. Elle revient, with a vengeance. Si vous ne savez pas qui c'est, rebroussez chemin à toute vitesse il est encore temps. Et posez-vous devant la mairie. Et priez pour qu'elle ne vienne pas vous chercher.

Je veux bien entendu parler de l'Ebroïcienne la plus déjantée, aux cheveux pourtant réputés pour leurs vertus curatives - d'où la profusion de médecins dans les parages - voire purificatrices. Si par le plus triste des coups du sort vous l'apercevez, et grâce à ce signe distinctif vous la repérerez de loin, un seul conseil : courez dans le sens opposé, courez le plus vite possible avant qu'il ne soit trop tard, fuyez sans vous retourner - en plus c'est dangereux, restez logiques - ne serait-ce qu'un instant pour échapper au supplice.

 

 

 

 

(la suite au prochain épisode, si vous le réclamez)

 

edit 29/9/10 : classement de ce texte dans la nouvelle catégorie "villes". En espérant que Mademoiselle A. comprendra. Je le reprendrai pour écrire sa suite dans la catégorie qui lui est consacrée, à elle.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

AnGeLe 01/10/2010 18:20


Suite à la modification du 29/09 :

Je crois que mademoiselle a. respecte tes choix.
Mais je pense aussi, qu'effectivement, elle e très envie de lire un texte dont elle serait, en quelque sorte, l'inspiratrice... ^^


injektileur 02/10/2010 04:31



^^ je crois que j'ai une petite idée



loulo 04/06/2010 09:41


Bah je réclame la suite alors....


injektileur 07/06/2010 03:19



^^ tu l'auras tu l'auras, j'espère :p



Blob 02/06/2010 23:12


C'est vrai ça ! C'est pas sympa de nous laiser sur la fin...sur la faim. Et alors, et alors ...


injektileur 03/06/2010 01:43



miom miom, je vous en laisserai un bout, te bile pas! :p



Doddz 02/06/2010 23:09


Couuuurs 'tileur, couuuuuurs D: ne la laisse pas t'attraper!


injektileur 03/06/2010 01:42



puf puuuuuuf puuuuuuf, je fais ce que je peux, mais elle fonce ! je suis trop vieux pour ça, maintenant ! XD



AnGeLe 02/06/2010 22:16


Alexandre et moi voulons absolument savoir la suite !!! Nous trépignons d'impatience !!! Vite vite vite !
Ps : bravo pour le nom des rues, quelle poésie !


injektileur 03/06/2010 01:40



oki oki, vous l'aurez vous fâchez pas,
et merci pour le compliment



Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme