Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 00:17

Ici le tic premier est de répéter sans cesse ce qu'on vient de dire en imaginant que cela puisse servir le propos. Ici le fantôme de Thomas Bernhard se marre sans cape. Il n'aime pas du tout qu'on l'invoque pour rien ou si peu, hélas.

Oui mais, oui mais sans répétition l'ici n'est effectivement rien. Les efforts et les lamentations trop peu laconiques tombent de suite sur une impasse. S'astreindre à ne jamais utiliser deux fois le même mot devient une mission inutilement fatigante infaisable.

Et impassibles les lignes se font plus courtes et plus tangibles. Moins banales, si seulement.

Ici il y a avant tout le refus de se fourvoyer là où les connasses se reconnaissent. Ce n'est malheureusement ni gratifiant ni payant ni productif ou efficace, mais même lorsque les reproches s'aversent en silences pathétiques il nous reste la seule sincérité du devoir accompli. Puis l'humilité allongée tristement sous une interminable épée de Damoclès. Et la sensation qui se lit comme suit.

L'âme est de ce côté-ci soyez-en assurés. L'âme est de ce côté-ci soyez-en assurés. L'âme est de ce côté-ci, soyez-en assurés.


Partager cet article

Repost 0
Published by injektileur - dans divagations
commenter cet article

commentaires

AnGeLe 06/06/2011 15:55


Tu devrais l'être, satisfait. C'est abrasif dans une superbe langue, bravo.


injektileur 07/06/2011 04:22



lapinou on fire merci beaucoup toujours toujours



Le burp 04/06/2011 09:46


Encore un bien bel article.


injektileur 04/06/2011 17:32



^^" merci beaucoup toujours, je suis pas complètement satisfait mais ça peut passer



Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme