Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 01:48

 

 

 

 

 

Qui es-tu, toi qui involontairement soi-disant vient pertuber mes idéaux de beauté et d'intelligence ? Qui es-tu pour me dicter ma conduite et mes sentiments ? Qui es-tu pour juger ces mêmes sentiments, pour cracher sur cette conduite ? Que faudra-t-il pour te faire comprendre que tu n'as rien compris ? Oui, je suis seul, oui, terriblement seul, sans l'aléatoire d'usage, seul et triste et pathétique et misérable mais tant que moi, je comprendrai dix doigts sur un clavier j'aurai le dessus sur toi et tes semblables, comme tous les membres de mon espèce qui savent et comprennent le son pour le son, les ondes face aux ondes sur les murs et la rage qui naît au creux des siècles pour les siècles des siècles en tout endroit de la planète, je resterai vivant bien vivant et je saurai appréhender le préhensible comme l'incompréhensible à tes jolis yeux à tes jolies oreilles de petite salope imbue de sa personne à un point vomitif et jusqu'à des heures indues je m'appliquerai à te maudire sans fin, tu finiras par t'en rendre compte voilà ma seule prière, et s'il me sera impossible de connaître la paix, pour toi quitte à vendre mon âme au diable j'appuierai où il faudra, et les marteaux te remonteront là où tu ne comprendras encore moins du moins que rien ce qui t'arrive. Je suis rancune, haine et vengeance là où tu restes vacuité, prétention et superficielle arrogance, là où tu es incapable, incapable d'entendre le vrai, l'absolu l'absurde génie sonore, de le déceler de le déchiffrer j'aurais pu t'apprendre mais je me montrerai alors aussi vaniteux que toi, j'aurais pu t'apprendre mais les fins heureuses n'existent qu'au cinéma, la grande musique, elle, elle s'ancre dans le réel, dans la solitude, la fureur, la honte la frustration, dans l'amertume, la tristesse clinique et le désespoir agressif, violent, ces valeurs mêmes qui te sont inconnues, qui te rendent délicieusement inférieure pendant ces trop courtes minutes, ces mesures qui sauvent l'esprit et la vie comme on se jette dans une mer déchaînée pour récupérer son chien. Tu ne comprendras jamais rien à rien, et les ongles rongés jusqu'au sang ne te vont pas, non, parce qu' ils sonnent faux et neufs, alors que tu n'as jamais rien compris à rien, et qu'il n'est plus question pour moi de te sortir la tête de tes erreurs ou de songer à te faire du bien.

 

 

 

 

 

(Bon, ces derniers temps je suis particulièrement à cran, et j'imagine que ça peut se lire. Le pire, c'est que mon bras et mon épaule sont guéris, a priori. Promis, je vais faire des efforts pour "apaiser" mes prochains articles.)

 

 

edit 31/08/10 : c'est marrant, il y a un mois mon père m'a dit que ce final de la 7ème sonate de Prokofiev - que j'ai entendu grâce à lui - était depuis devenu une "scie" sur France Musique. J'ai bien ri. C'est aussi et surtout un bon morceau de retour sur scène pour un récital de piano.

Partager cet article

Repost 0
Published by injektileur - dans une zik une humeur
commenter cet article

commentaires

Izzie 23/04/2010 15:26


Toujours aussi doué :) Je sors essoufflée de cette lecture. On dirait que tu l'as écrit en apnée, vraiment dans la rage.


injektileur 23/04/2010 23:12






effectivement j'ai écrit ce texte très vite, et j'aurais aimé à la base qu'il puisse se lire dans le même temps que dure le morceau, soit environ 3 minutes, mais je me suis rendu vite compte
que ça serait fatigant. mdr. merci mille fois pour tes compliments qui me vont droit au coeur. et oui, même si ce n'est pas vraiment moi qui parle, je suis particulièrement en colère ces derniers
temps.



Pimous_ 22/04/2010 15:39


Eh beh... Encore une fois je suis scotchée !
Mais comme il a été dit dans les commentaires précédents, faut pas s'attendre à rencontrer les bisounours en venant lire tes textes ! ^^
Ceci dit, je sens beaucoup la colère dans tes textes, mais ta colère te fait écrire de très belles choses.

Décidément, je ne regrette pas une seule seconde d'avoir connu ce blog, et par extension son auteur ( qui à été le seul à me supporter à 3h du mat' en plein délire... ^^).


injektileur 22/04/2010 18:09



mais non, y'avait rien à "supporter", je rigolais bien avec toi, sur twitter, ce fut court mais intense. lol.
comme je viens de le dire à mon twami Brice, je te remercie infiniment d'avoir pris le temps de venir jeter un oeil à mon humble blog et d'y écrire toutes ces gentillesses. Ca me touche beaucoup.
Les trucs plus perso ça sera par email, au besoin, hu hu

Katy 21/04/2010 09:32


Bend is donc celui là il m'a soufflée! Je préfère tout de même tes textes lorsque tu es un peu plus serein, c'est un chouilla trop agressif pour moi là! Et puis "sale truie de blogueuse", c'est
vraiment pas beau ! Des Bises !


injektileur 21/04/2010 23:49



je ferai des efforts pour toi la prochaine fois. désolé. je suis humain, aussi, et ces derniers temps c'est
beaucoup plus la colère et la rancune qui m'anime que l'amour ou la compassion.


pour la truie, c'est mon insulte de base pour les blogueuses qui se la jouent, et comme je l'utilise en commentaires, je considère que ça compte pas. lol. encore pardon, j'espère que tu
reviendras, chère Katy et je te promets que j'ai une d'ores et déjà une idée de texte un peu plus paisible. ^^


merci toujours toujours infiniment en tout cas et bisous pareil.



Rémy 21/04/2010 07:29


Il y a un lien vers Deezer.com et un air de musique qui joue. Je pensais que c'était pour donner le ton à la lecture alors j'ai cliqué sur "play" et j'ai lu.

Du reste, "je sors à peu près dans le même état que je suis rentré" c'est pour dire que l'effet de la lecture de ce billet n'est que la continuation d'un état d'esprit qui précédait déjà la lecture
de ton blog.

PS: Je ne suis pas une sale truie, moi j'aime "Le petit prince".


injektileur 21/04/2010 23:46



effectivement, pour la musique, c'est vrai, mais comme ça faisait plusieurs fois que je le fais alors j'avais pas
compris. Et oui, c'est censé être pile dans le ton du texte. ^^


et crois-le ou non, mais il m'arrive d'écrire des trucs gais, enfin je crois. lol. merci en tout cas de rester fidèle comme ça.



ps : le "sale truie" ne s'adressait évidemment pas à toi, tu te doutes bien XD et le petit prince c'est vraiment très beau. Juste que je me rends compte à quel point je serais incapable
d'écrire des choses pour enfants.



Rémy 21/04/2010 05:26


Mémo personnel: Ne pas chercher la paix et l'élévation vers le pays des bisounours en venant sur ton blog.

Sinon c'est très bien. Je sors à peu près dans le même état que je suis rentré. Oh, et j'ai trouvé la musique en même temps que la lecture une très bonne indication de lecture (et un exercice en
plus).


injektileur 21/04/2010 06:33






mdr tu sais qu'une sale truie de blogueuse (dont je parlais dans un de mes articles précédents) m'a précisément traité de bisounours ? j'ai adoré.


bref mon but n'est jamais de plomber l'ambiance, tu imagines. en revanche, je comprends moins bien la dernière partie de ton commentaire il faudra que tu m'expliques. merci encore pour le
compliment aussi, bien sûr. ^^



Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme