Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 04:44

Ils cherchaient l'inspiration dans autre chose que l'amour et l'eau fraîche, et ne la trouvaient pas autrement qu'en fines couches d'hydrocarbures flottant sur la masse incongrue d'éléments indépendants de leur volonté.

Alors de parfois à souvent, quand autrefois et après-demain se faisaient écho, il leur arrivait de déprimer à pleins poumons sur l'inanité de leurs basses vies.

 

Et depuis ces origines, ces gens en parlent. Ils parlent. Ils sont comme nous. Ils parlent et parlent pour reparler de ce qu'ils ont déjà thésé antithésé synthétisé depuis des lustres au carré. Sans cesse ils vont viennent reviennent sur leurs illusions, leurs visions, leurs malheurs, leurs brimades, leurs traumatismes. L'injustice et l'ingratitude. Il y a certes toujours une petite place pour les joies, les combats sains, les stimulations, les passions. En extrapolant.

Mais au final l'effet apparaît unique, sans ambiguïté.

 

Ils se saoûlent rapidement et sûrement. Ils se dissolvent dans la logorrhée. Ils "SE cherchent".

Tellement bus par leur propre personne ils se sont retrouvés trop tôt bloqués dans des labyrinthes qu'ils avaient coutume de rêver gigantesques. Leurs traits sont rouges et tirés. Leur front strillé. Leurs yeux cinq centimètres en dessous de leurs orbites.

 

Ils s'enivrent de leur médiocrité parlée. Médiocrité qui si elle n'est pas parlée, sera écrite.

Ils se cloîtrent dans leurs idées. Ils revendiquent leur solitude et leurs choix, plus souvent mauvais que bons. Ils se défigurent uniques et indispensables. Ils ont l'haleine chargée des ratés de longue date.

 

On les appelle les handicapés du bonheur.

 

 

Celles et ceux qui se languissent toute leur vie d'une paix intérieure qu'ils ne connaîtront jamais, pour aux derniers jours recentrer leur douleur sur le Vide qui ne leur appartient même pas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Georges 05/09/2011 19:06


il y a être handicapé du bonheur et accidenté de la vie.
Ce que tu écris correspond beaucoup à la façon dont des lecteurs me voient. Mais je dis lecteurs, et surtout pas amis. Donc, ça n'a pas d'importance. Fuck off comme on dit.
Keep goin'on !
a +


injektileur 06/09/2011 01:02



^^ je ne suis pas tout à fait d'accord. Je pense que certains sont effectivement handicapés du bonheur sans être particulièrement accidentés de la vie. C'est d'ailleurs un drame en soi, comme
nombre d'autres.


Je ne parlais évidemment pas de toi en particulier, ni de personne. C'est un train humain assez répandu. Quoi qu'il en soit tu as raison de te foutre de ce qu'on pense de toi.


merci pour le commentaire. à pluche o/



Georges 29/08/2011 23:17


putain, les pauvres.


injektileur 30/08/2011 00:06



(^^") c'est clair.


et évidemment, je ne vise personne en particulier, je crois que sans m'avancer, nous avons tous notre part handicapée du bonheur en nous, et je suis sûr que tu es d'accord :3


bise



Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme