Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 04:44

 

 

 

La musique est en crise et ça nous tue, la musique est en crise et ça nous rattrape

la musique est en crise et on la fuit, la crise et les musiciens

le disque est en crise et ça nous tue, le disque est en crise et ça nous rattrape

le disque est en crise et on la fuit, la crise et les musiciens

 

à moi, Valkyrie, à moi, je t'en supplie, Valkyrie viens à mon aide

à moi, Valkyrie, à moi, je t'en supplie, Valkyrie viens à mon aide

 

quelque part je trouve ça énorme, quelque part je trouve ça pourri

quelque part forcément y'a quelqu'un qui m'écoute, quelque part je fais ça pour lui

quelque part je trouve ça pourri, quelque part je sais que j'y perds

et quelque part je me bats seul avec 20 % d'espoir contre 80% de déprime

 

je sais bien que je pourrai jamais vendre mes chansons par millions,

mais je sais aussi qu'il est hors de question que je regarde derrière moi

tant pis si personne me répond say yeah quand je fais say ho, je me tiens droit sur la scène

je suis du genre MC tenace, même si la crise du disque c'est flippant

même si l'industrie des idoles c'est frustrant, quand nous on est pris à la gorge, au ralenti

les auditeurs, personne devrait avoir le monopole sur eux, alors laissez-nous-en

c'est pas non plus comme si je faisais ça pour l'argent, je chante juste par plaisir, par besoin

mais regardez tout le monde s'arracher les miettes du marché, les concerts payent plus rien

on télécharge tout, on télécharge n'importe quoi

on télécharge les images, on télécharge même les filles

 

un clic, une pièce, les objectifs de vente seront atteints

un clic, une pièce, cette musique elle vaut combien ?

 

mon déjeuner de demain, c'est le prix de ma chanson

mon café de demain, c'est le prix de ma chanson

ma facture d'électricité du mois, c'est le prix de mon album

ma facture de téléphone, c'est le prix d'un billet du concert de ce soir

 

quand et pourquoi et comment on a pu en arriver là

je sais pas, et je veux pas savoir

tant pis pour nous, merci pour nous, bonsoir

 

la loi martiale pour le hip-hop envoyé en première ligne au front de cette guerre

la fanfare qui gueule de plus en plus fort, la valkyrie qui me regarde crever

être né artiste comme les autres dans cette époque où la musique nous nourrit plus

et malgré tout ça la tête haute chanter avec fierté le prix de ce que je fais

 

combien pour ce que je suis, combien pour mon rap ?

combien pour mon beat, combien pour mon album ?

combien pour mon live, combien pour la passion que j'y mets ?

à combien vous estimez la valeur d'un morceau à moi sur le marché ?

 

la crise économique je m'en fous

c'est juste que ça me rend malade de me battre contre je sais pas qui

la crise économique je m'en fous

c'est juste que ça me rend dingue de devoir me chercher un ennemi

 

l'ennemi, c'est la star du rock, non, c'est plutôt la star de la pop,

c'est l'auditeur blasé, et les décideurs qui nous voient comme de la viande

ou les petites idoles virtuelles...

 

jusqu'à ce qu'enfin je me rende compte un jour que mon véritable ennemi c'est moi-même, et que j'y peux rien...

 

y'a quelqu'un qui s'est planté quand il a mis une étiquette et un prix sur la musique

la crise du disque et les musiciens

la crise du disque et les musiciens

y'a quelqu'un qui s'est planté quand il a mis une étiquette et un prix sur la musique

la crise et les musiciens

la crise et nous tous musiciens...

 

 

 

ongaku fukyô ni korosareru, ongaku fukyô ga otte kuru

ongaku fukyô kara nigeru, ongaku fukyô to myûjishan

CD fukyô ni korosareru, CD fukyô ga otte kuru

CD fukyô kara nigeru, CD fukyô to myûjishan

 

tasukete warukyûre, onegai tasukete warukyûre
tasukete warukyûre, onegai tasukete warukyûre

 

dokka de yabai to omotteru, dokka de dame da to omotteru

dokka de dareka ga kiiteiru, hazu da to shinjite yatteiru
dokka de dame da to omotteru, dokka de makeru to omotteru

demo dokka de niwari no kibô to hachiwari no zetsubô de tatakatteru

 

ore no uta ga issenman mai ureru koto wa zettai nai

sore wa wakaru demo ushiro muki wa mazui to jibun ni iikikasu

seihô ga kaeranakutemo shôkori mo nakute sutêji ni tatsu

akirame no warui MC, CD fukyô ga osoroshii

aidoru sangyô urayamashii, surômô de shimerareru kubi

dokusenkinshihô ihan de risunâ tachi wo bunbai subeki

okane no tame ni yattemasen, utaitai kara utattemasu

demo ongaku sangyô suitai kyôsô, ibento dai to kara no hako

 

subete no mono wa daunrôdo, kanô na kagiri daunrôdo,

eizô to ka mo daunrôdo, onna no ko mo daunrôdo

wan kurikku wan koin de uriage mokuhyô tassei o

wan kurikku wan koin de sono ongaku ikura na no ?

 

ashita no bentô dai, to ore no ikkyoku no kachi

ashita no kôhî dai, to ore no ikkyoku no kachi

kongetsu no denki dai, to ore no arubamu no kachi

kongetsu no denwa dai, to kon'ya no chiketto no ichimai bun no kachi

 

naze dôshite ittai itsu kô natte shimatta

wakarimasen, shirimasen, dômo sumimasen, ja sumimasen

 

ongaku gyôkai saizensen hippu-hoppu ni kaigenrei

ketatamashiku naru fanfâre, ore o migorosu warukyûre

ongaku urenai jidai ni umareta oretachi jishô âtisuto

soredemo hokori takaku utae, ore no ongaku no nedan wa ?

 

ore wa hau matchi, ore no rappu wa hau matchi

ore no bîto wa hau matchi, ore no arubamu wa hau matchi

ore no raibu wa hau matchi, ore no jônetsu wa hau matchi

ore no ongaku no nedan wa shijô kakkaku de ikkyoku tanka hau matchi

 

keizai fukyô a do ge ba fâku

dare to tatakatteru, honto maji kibun saitei

keizai fukyô a do ge ba fâku

teki wo sagashiteru jiten de maji kibun saitei

 

teki wa rokku sutâ, iya, teki wa poppu sutâ,

teki wa mukanshin na risunâ, sore to mo kuimono ni shiteru oeraisan

nijigen aidoru san

 

honto no teki wa chikara no nai ore datte koto ni hajimete kizuita no wa ittai itsu datta

ongaku ni nefuda o tsuketa dareka no misu datta

CD fukyô to myûjishan, CD fukyô to myûjishan

ongaku ni nefuda o tsuketa dareka no misu datta

ongaku fukyô to myûjishan, ongaku fukyô to oretachi myûjishan

 

 

DOTAMA : Ongaku Walküre / Valkyrie de la musique (2010)

paroles : Dotama

musique : Fragment

transcription et traduction française : injektileur

 

 

Bonjour à toutes et à tous. Les mois passent et je reste dans mon trip transcription et traduction de chansons japonaises. Celle-ci est bien moins populaire que les précédentes, mais je l'aime beaucoup. Je vous conseille vivement de regarder un peu ce qui est disponible de Dotama sur youtube parce qu'il y a du très bon. Même sans comprendre le japonais on peut apprécier son flow assez énorme et les musiques qui l'accompagnent.

 

À part ça, vous remarquerez que tous les mots d'origine étrangère sont transcrits depuis les kana, et pas depuis leur orthographe originale. C'est un choix arbitraire. J'ai considéré qu'en rap - encore plus qu'ailleurs - le rythme des mots est fondamental et qu'au final, même déformés, les mots d'un rappeur japonais ont une rythmique spécifique. Donc j'ai respecté ça.

 

(J'aimerais beaucoup vous traduire d'autres chansons, malheureusement, celle-ci est la seule dont j'ai trouvé les paroles... et je ne tenterai pas de faire ça à l'oreille...)

 

À très vite, portez-vous bien, toujours.

Partager cet article

Repost 0
Published by injektileur - dans traductions
commenter cet article

commentaires

Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme