Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 22:08

 

 

 

Parce que quand les travers se croisent trop souvent il vous reste toujours quelques sons qui vous dissolvent comme si l'acide pouvait être bénéfique. Combien y a-t-il d'ondes de cette sorte, qui vous relèvent comme personne n'a jamais su vous relever, qui vous sauvent de justesse à chaque fois que vous criez à l'aide ? Le clavecin règne sur cette jungle moderne qu'est notre petit monde, en maître partial et fidèle. Partial parce qu'il rejette celles et ceux qui ne s'agenouillent pas devant lui. Fidèle parce qu'il ne sait pas trahir ses sujets, alors que vous-même êtes et resterez un de ses plus fidèles sujets. Le clavecin est  à la fois l'arithmétique et la science physique, chimique, les lettres et la poésie, la comédie comme le drame, l'intime ou l'intériorisation comme le grandiose le plus exacerbé.

Il est né alpha exactement là où le piano devient l'omega.

En tant que panacée sensorielle ses propriétés curatives devront être mises en avant, efficaces contre les milliers de cancers de l'âme qui pourrissent l'existence. Sans aucune prétention ou nonchalance il fait son office, et débarrasse celles et ceux qui en besoin de tout l'énorme paquet d'immondices qui leur recouvre les épaules. Et il ne finira pas, puisque les cils auditifs qu'il convoque gardent gravés sur eux la présence de ses cliquetis reconnaissables entre des millions.

Le clavecin est humble, parce que grâce à son plus grand mécène il sait pertinemment qu'il a tout inventé avant tout le monde, le clavecin sait avoir son groove, le jazz, le rock le plus dru réside déjà, de façon la plus indélébile dans ces paquets de pages qui traversent les siècles beaucoup mieux que toutes les religions collées ensemble.

Il ne cherche pas à se voir enfermé dans des cases, dans des milieux, des ambiances qu'il crée malgré lui, des hallucinations collectives ou individuelles de grandeur auxquelles tout humain un tant soit peu conscient du sens général de l'art dans la vie se voit confronté entre sa naissance et sa mort.

Si le piano est à la musique ce que l'eau est à la vie, peut-être faudra-t-il considérer que le clavecin en est l'air, comme le violoncelle la terre et les percussions le feu. Des valeurs de réalités archaïques mais essentielles intégrées à notre monde à chaque décennie plus ultra-moderne que la décennie précédente.

Et de s'interroger sur ce qui aura subsisté, aux alentours de la fin de la fin.

 

(Bach, concerto pour clavecin No. 1 BWV 1052, premier et troisième mouvements, interprétés par Trevor Pinnock et le English Concert. Vidéos youtube mises en ligne par SoliDeoGloria8550)

Partager cet article

Repost 0
Published by injektileur - dans une zik une humeur
commenter cet article

commentaires

AnGeLe 23/12/2010 14:09


Qui a mieux à dire ? ^^


injektileur 24/12/2010 04:59



:3 lapinou avec une perruque



Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme