Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 00:55
La preuve par le son, dans la répétition extrême de certaines choses qui peuvent nous dépasser au moment de les entendre. Les différents penchants que nous savons produire de temps à temps savent quant à eux s'effacer parfois, quitte à nous laisser perplexe.
Le clavecin claque et finalement c'est tout ce qui compte. Il se boucle sur lui-même et fatalement c'est tout ce qui compte. Les influences personnelles et les considérations innées - ou presque - liées à ce que nous connaissons le mieux passent bien après. Et ce, malgré le fait qu'il faut souvent se résigner à faire partager ce que nous évoque cet ensemble de notes.
Donc, vous avez là un vrai combat, en deux temps, tout à fait épique, quasi cinématographique. Vous avez là l'expression d'une fatigue spontanée qui se réveille et hurle.
Vous avez là tout le XXème siècle  qui d'un bloc maudit et florissant s'effondre sur votre dos.

(Górecki (1933-2010) : concerto pour clavecin et orchestre à cordes (1980), interprété par Elisabeth Chojnacka et l'orchestre symphonique national de la radio polonaise, direction Antoni Wit. Enregistré en 1999 et mis en ligne sur youtube par Shartan X)

edit 25/7/11 : j'ai dû zapper la vidéo parce que des connards d'ayant-droits ont apparemment repris leurs droits. J'ai mis à la place ce que j'ai trouvé sur deezer. L'orchestre est bien moins bon - moins "violent" dirais-je - même si la claveciniste est la même. Tant pis.

Partager cet article

Repost 0
Published by injektileur - dans une zik une humeur
commenter cet article

commentaires

Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme