Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 21:01

Ce n'est pas comme si c'était fait exprès. Ni comme si c'était complètement involontaire non plus. Assumer.
Avec la sortie de "Dante's Inferno", un bon beat'em all bien bourrin comme je les affectionne, coincide le retour de mes envies inutiles de lire la Divine Comédie. Inutiles envies car terriblement réprimées par mon épuisement constant et la crainte de ne pas saisir dans son entier ce chef-d'oeuvre.
En lisant juste un peu wikiwiki, j'ai retenu, car je ne prétendrai pas l'avoir su auparavant, que le dernier des neuf cercles de l'enfer est celui des traîtres.
Y'a pas à tortiller, il savait y faire, ce Dante.
Il y donne des exemples très précis et par définition ô combien religieux, mais pour ma part, à parcourir un pdf tout pourri rempli par une (très) vieille traduction qui me paraît bien douteuse, je crois que l'essence de la nature humaine est résumée en ces cercles concentriques au milieu desquels le vide se fait.
La trahison reste la lie de l'humanité, bien au-delà d'un dieu qui selon moi n'a jamais existé. On trahit ses parents (famille, amis et proches), ses hôtes (protecteurs? nation? patrie??) et son bienfaiteur (Dieu ou ses donateurs). Même dans leur acception la plus large, et Dante ne se mettant loin s'en faut jamais au-dessus de quiconque, il ne faut pas non plus oublier la traîtrise à ses idées, ses idéaux, ou à soi-même en général. Je pense que cette trahison là n'a pas d'égal, car elle ne peut malheureusement être jugée par personne d'humain, même si c'est la haine qui finit toujours par parler dans chacun ces cas-là.
Je me souviens des "7 vies de l'épervier" quand le héros se voit jurer à son frère que la fille de ce dernier est bien la sienne, pour le voir ensuite s'éloigner et dire (à peu près) ces quelques mots qui ont marqué mon enfance: "Pardonne-moi, mon cher frère, mais à l'heure du jugement, cette nouvelle trahison n'aura que peu d'importance"
Je me demande bien pourquoi je me souviens de ce passage précis. On m'a beaucoup trahi dans ma vie, et malgré mes efforts, je suppose que j'ai dû trahir aussi. Je suppose que c'est en relation avec ma peur panique de l'abandon, de la moquerie, de la honte et oui, de la mort.
Je n'en sais rien. Dante est mort un tout petit peu moins de 660 ans avant ma naissance, en 1321. Et je suis tout à coup soulagé de ne pas être né en 1987.
Traverser les siècles pour raconter des choses que jusqu'à leur fin les humains seront en mesure de comprendre.
Il faut toujours se confronter aux classiques, même petit à petit.
Car il est toujours nécéssaire sinon vital de se sentir petit.
Parfois.




"Je m'arrêtai alors, chancelant et transi, dans un état que la parole ne saurait
exprimer : ce n'était point la vie, ce n'était point la mort ; eh ! qu'étais-je donc
hors de l'une et de l'autre !..."

Dante Alighieri, la divine comédie, chant XXXIV

Partager cet article

Repost 0
Published by injektileur - dans remplissage
commenter cet article

commentaires

Izzie 10/02/2010 12:02


C'est vrai que de bouffer du classique à l'école n'encourage guère! J'ai (re)découvert certains écrivains au travers de mes envies du moment, de mes rencontres, de références que je piochais dans
des contemporains que j'aime et que j'ai envie de mieux connaître.
Il y a tellement de livres, et tellement peu de temps, que j'ai plus envie d'avancer que de regarder les anciens. Même si j'ai toujours des incontournables, dont Balzac :)
Je crois apprécier beaucoup plus les classiques anglo-saxons que les Français. Idem pour la littérature actuelle que je trouve trop nombriliste à mon goût.
Mais le principal est de lire et d'y trouver du plaisir. Même si je me moque gentiment de certains, je n'ai pas la prétention d'écrire, ne serait-ce que moitié aussi bien qu'eux! Finalement, peu
importe le flacon...A l'heure du jugement, ça n'aura que peu d'importance! :)


injektileur 11/02/2010 17:52


je crois que très peu de profs sont capables de faire aimer les classiques à des collégiens ou à des lycéens, mais c'est vrai que c'est pas toujours leur faute, la tâche est vraiment ardue.
tu as raison de vouloir savoir ce qui se fait récemment, c'est logique
mais la littérature ancienne nous remet toujours un peu à notre place
à parcourir Dante, on se dit qu'il a inventé beaucoup, beaucoup de choses, et qu'il faut rendre à César ce qui est à César ^^
en revanche, j'exècre Balzac, désolé
mes auteurs français restent de loin, j'avoue, Zola et Céline, avec Prévert et Baudelaire pour la poésie formelle (mais surtout le fond de leur pensée)
après, comme toi, c'est plutôt à l'étranger que je vais chercher ce qui me touche, dans des styles, des époques et des lieux complètement différents, Dostoievski, Wilde, Kafka, Murakami (Haruki,
surtout pas l'autre), Sôseki et j'en oublie
je ne suis malheureusement pas du tout un grand lecteur, parce que je lis très lentement et que j'ai déjà assez à faire à tout lire ce que je sais que j'aimerai lol
il m'a fallu environ un an et demi pour lire et relire "Voyage au bout de la nuit" et ça m'a bouleversé stylistiquement. Je mets à peu près autant de temps à lire "Mort à crédit" pour les mêmes
raisons. Les livres de Murakami, eux, je les dévore à mon petit niveau. Après les manga, le cinéma et l'écriture me prennent du temps. lol
je me fais trop long
pardon ^^
merci à chaque fois


Izzie 09/02/2010 22:01


Je n’ai jamais lu Dante, peut-être pour les mêmes (mauvaises) raisons que toi.
La trahison et la lâcheté sont pour moi le pire que l’on puisse rencontrer chez quelqu’un. J’espère pouvoir y échapper ou du moins pouvoir continuer à me regarder sans honte.
En revanche je ne suis pas d’accord avec toi sur la nécessité de sentir petit. On se sent « important » dans le regard de quelqu’un qui compte pour nous. Et on se sent alors assez fort pour
affronter nos peurs ou la vie tout simplement.


injektileur 10/02/2010 00:01



ça fait plaisir de voir que tu partages mes mauvaise raisons ^^
il faut se dire qu'il n'est jamais trop tard
pour ma part, je voyais Dante comme Hugo, je me disais que je les réserverais pour mes vieux jours
XD
sinon, tu as le droit de ne pas être d'accord avec moi, et tu as certainement raison
c'est probablement la façon de voir d'un vrai mal-aimé :p
merci toujours pour tout


Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme