Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 16:59

Cela doit être un truc un peu inné chez moi, cette façon parfois pénible que j'ai de chercher un minimum l'égalité et la justice où elle devrait également se trouver. Dans notre société extrêmement machiste il est des choses sur lesquelles le silence se fait et ne laisse pas de me peiner.

La violence faite aux femmes et ses victimes est une constante gravissime et significative de notre société, depuis les temps les plus anciens. C'est quelque chose contre lequel il faut lutter sans relâche, témoigner, protéger, dénoncer sans la moindre hésitation.

Aujourd'hui pourtant, ce ne sera pas tout à fait mon propos. Ou plutôt, ça fait très longtemps maintenant que je "me bats" pour l'égalité de traitement pour les hommes victimes de violence - physique et plus souvent mentale - de la part de leurs conjointes. Car dans notre société extrêmement machiste - sexiste - il reste des "niches misandres" qu'en tant qu'humain, plus qu'en tant qu'homme, je continue à trouver extrêmement choquantes, notamment à l'écoute des militantes féministes réclamant toujours plus d'égalité.

Que les choses soient bien claires, le combat pour l'égalité des sexes est légitimement presque à sens unique, dans presque tous les domaines, je pense notamment aux salaires des femmes qui continuent d'être plus faibles que ceux des hommes, alors que les lois sont votées sans être appliquées pour contrer les employeurs qui refusent que les choses changent.

Quoi qu'il en soit, beaucoup de choses me choquent, donc. Au hasard, du plus important au plus anecdotique : Le manque de "sérieux" de la police et des médias sur ce sujet, la grande propension des juges à attribuer la garde aux mères après un divorce, la grande propension qu'à la société à considérer l'homme comme un prédateur né, violent, dangereux, face aux femmes "naturellement" plus pacifiques. Vous avez aussi les pubs ouvertement sexistes et stupides qui passent comme une lettre à la poste - je pense notamment à Kenzo, il y a des années de ça, une publicité abjecte où la jeune fille jetait ses amants dans les toilettes. Imaginez l'inverse, un peu - les sites de rencontre internet ou les boîtes de nuit gratuites pour les femmes. Par exemple.

La misandrie pollue à sa façon notre vie quotidienne, dans le drame comme dans l'anecdote. Pour l'anecdote, en effet, c'est surtout la part d'injustice latente et l'impossibilité d'imaginer les effets inverses, donc.

Des pères à qui on donne la garde d'enfants ? Des boîtes de nuit gratuites pour les hommes ? Vous plaisantez ? Des sites gratuits pour les hommes ? Arrêtez votre cirque "notre société" n'est pas "construite" comme ça. L'inverse ? Eh bien disons que c'est "l'ordre normal" de cette même société. Il faut le croire.

 

Les hommes sont soi-disant plus "forts" que les femmes, et c'est soi-disant à eux de réagir seuls, "en hommes" si des problèmes se posent.


Le sujet est infiniment complexe, douloureux et difficile à aborder, et vaste, mais il en va de la réalité de l'égalité entre les sexes. Les féministes ont encore beaucoup de travail devant elles/eux, et évidemment la plupart ne sont pas là pour nier les violences qui habitent les femmes, aussi.

 

Il est encore plus sensible, voire tabou, de parler de la violence des mères, qui parfois se retrouvent devant les tribunaux pour des violences passives ou actives sur enfants.

 

La plupart des petits garçons apprennent très tôt à ne pas taper sur les filles, parce que c'est pas bien. Je me demande à combien de petites filles leurs parents expliquent que taper les garçons ce n'est pas bien non plus.

Je me demande à combien d'enfants on explique réellement que c'est la violence dans son ensemble qui est condamnable.

Il ne faut pas frapper les femmes, mais dans quelle mesure frapper son conjoint est-il acceptable ? Les femmes ont leurs moyens pour détruire leur moitié, notamment psychiquement. Et si les chiffres ne sont pas du tout "égaux" des deux côtés, probablement "manipulés" des deux côtés. Je n'arrive pas à ne pas faire de mon mieux pour rappeller que la violence sait exister chez les femmes, aussi.

 

Alors comme rue89 publie cet article j'en profite pour parler de ça rapidement, parce que pour une raison que j'ignore ça me touche aussi, comme me traumatise autant les histoires ces centaines de femmes qui meurent sous les coups de leur conjoint tous les ans dans notre pays. La société changerait si les hommes  battus avaient aussi droit à une écoute attentive et respectueuse du drame qu'ils vivent au quotidien.

 

Personnellement, dans ma vie professionnelle à titre d'exemple, les pires êtres humains que j'ai croisés sont des femmes, des ordures, des truies qui jouent de leur statut de femme pour endormir leur monde. Car s'il y a des porcs, nombreux, je connais aussi les truies, par coeur. C'est à cause de l'une d'elle que je me retrouve où j'en suis aujourd'hui, techniquement parlant.

 

Mais il ne s'agit évidemment pas d'un quelconque esprit de vengeance. Aux quatre coins du monde des millions de femmes souffrent du simple fait de leur condition de femme. Des petites filles sont tuées à la naissance, ou martyrisées. La réalité est là, et elle est connue. Celles de ces hommes martyrs existe tout pareil, sauf que bien moins visible et quantitativement nombreuse, elle est malheureusement bien moins admise. Voilà.

L'être humain est un tout, dans le grandiose comme dans l'ordure. Et à force d'exalter les différences entre les sexes, on a tristement tendance à l'oublier.

 

Si par hasard un de ces hommes tombent sur ces quelques mots et que ceux-ci le convainquent plus ou moins d'aller consulter par exemple le site SOS hommes battus témoigner voire porter plainte - méfiez-vous des réactions de la police malgré tout - eh bien pour une fois, ce blog ne sera pas vain.

Partager cet article

Repost 0
Published by injektileur - dans gueulantes
commenter cet article

commentaires

Mipou 09/03/2011 12:05


C'est bien écrit, c'est clair, c'est aussi un peu triste... merci de parler de ces sujets!


injektileur 10/03/2011 00:32



:3 merci à toi pour ton commentaire, n'hésite pas à repasser, je fais tout ce que je peux pour être plus drôle ^^'



Le Burp 09/03/2011 00:25


Ça me rappelle un de mes posts :
http://www.cgomy.com/wordpress/2011/03/08/la-journee-de-la-femme/
;-)))
Plus sérieusement ton article est interressant.
Même si cela ne m'explique pas l'origine de ton pseudo.


injektileur 09/03/2011 06:19



^^ merci de ton passage et de tes compliments. Je t'ai mis en lien depuis un bon moment ici et je sais que mes milliers de lecteurs viennent faire des tours chez toi. lol.


mon pseudo vient d'un mot que j'avais lu dans le livret d'OK computer de Radiohead. Il est marqué "injektilo". Je n'ai su que beaucoup plus tard que ça voulait dire "seringue" en espéranto. Quoi
qu'il en soit, quand j'ai créé je sais plus quelle adresse (twitter je crois) c'était déjà pris alors j'ai euh... disons "franciser" le tout pour donner un pseudo tout pourri mais unique, et
c'était le but. Si sur la Toile tu vois un injektileur, c'est moi et moi seul 8)


mdr j'espère que mon explication te suffira. J'espère que tu reviendras par ici. A pluche o/



Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme