Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 03:19

Non, parce qu'à l'origine, Mars c'est un peu beaucoup le dieu de la guerre. Difficile donc de lui trouver une quelconque féminité comme nous avons eu la bizarre habitude d'attribuer jusqu'à présent aux mois le sexe dit faible. Genre des allégories foireuses auxquelles on tient sans trop savoir pourquoi.

Dans le cas de Mars, de fait, c'est compliqué. Pour l'inconscient collectif c'est la mort de l'hiver, et la naissance du printemps. Dans certaines régions du monde vous pouvez assister à de grosses tempêtes de neige au 21 de ce mois si apprécié, alors faisons fi des généralités.

Assez de jeunes filles en fleurs, d'oiseaux qui piépiètent, de petits coeurs qui volètent, de gazon vert qui pique ou du foin qui pique quand on y fait l'amour - avec des témoignages actuels citadins réclamés - assez de bons sentiments foireux faits pour vendre l'invendable.

Mars, c'est la guerre déclarée, la guerre totale. Tout simplement. Mars c'est la renaissance dans la souffrance comme la vend le bouddhisme dans ses bases. Mars c'est la fausseté et le ridicule de tous les photosensibles qui se font persuader que le soleil est la seule source de leur bien-être et de leur santé. Mars c'est aussi les averses et la boue des campagnes.

Pourtant, pourtant, au delà du beau temps espéré, jamais avéré, Mars est également susceptible d'abriter de très succints moments d'harmonie et de paix. Comme le silence et les rires qui savent parfois exploser au milieu d'un pays en guerre.

Au cours du mois de Mars vous aurez effectivement toujours l'occasion de croiser une jeune fille très court vêtue pour qui le combat commencera et finira dans son lit, où elle comprendra qu'elle a chopé une crève monumentale.

 

Mais à l'image de la Vie dans la souffrance entrecoupée de petits havres de plénitude, vous aurez pour vous peut-être, à la lueur du soleil étrange combiné au vent fripon, la vision involontaire ou presque de la culotte à pois bleus de la jeune fille en question.

 

 

 

 

(nuhu, la culotte à pois est évidemment allégorique, si j'avais voulu faire dans la philosophie, j'aurais parlé d'un tanga à rayures. Dans l'économie un shorty uni. Et non, je vous vois venir, le string est une dictature aussi dépassée que celle de Kadhafi. Point. Ou pois. Naha.)

Partager cet article

Repost 0
Published by injektileur - dans calendes drillées
commenter cet article

commentaires

Tamagochan 28/02/2011 08:38


Bon, je me reconnais un tout petit peu dans la fille en jupe à fleurs qui chope la crève à la fin du mois de mars... Parce que dieu de la guerre ou pas, le 21 mars au matin, moi je sors mes
lunettes de soleil (et je cours dans les champs avec un panier de fraises vertes)!


injektileur 28/02/2011 13:26



merci beaucoup pour ton commentaire, tamago, et bon courage, parce que je sais pas ce qu'on nous réserve pour cette
année ><



Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme