Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 06:31

Non, il y a je crois un truc qui m'échappe de beaucoup de bien loin. Non pas que je ne sois pas la première à me poser les questions plates des horizons branlants, mais malgré cela, ma place n'est pas en place. Je me balade entre la Nature, la Justice, la Conscience, l'Honnêteté, l'Intégrité, la Vérité et je m'y perds grave. Carrément profond, les interrogations, profondément originales, le côté je ne sais pas ce que je suis, d'où je viens où je vais et les restes sur la table arrêtez-moi si je me trompe mais je devrais pas, je suis pas comme vous, je suis supposée être au-dessus, toute proportion gardée, toute modestie balancée, je devrais avoir de l'importance à vos yeux et puis non, finalement, c'est vous qui gérez digérez et les restes sont pour vous aussi c'est triste plus rien pour moi, mais je vous comprends, pour le coup je vous comprends, à la guerre comme à la guerre, chacun pour soi et tout pour un au final, c'est beau l'humain au final j'y croyais pas, et puis finalement on s'y fait je vous le dis, dans ma position à ma place.

Non pas que je sois la plus gâtée, mais je ne me plains pas non plus, il y en a même qui me défendent en pure perte. Reconnaissante je leur serai jusqu'au bout.

Mais au bout de quoi ? Je ne sais pas, je ne comprends pas, c'était pas dans le contrat, je devais assumer mes responsabilités et tout faire pour vous, et en échange vous deviez de temps en temps penser repenser à moi, me panser, voire, mais vous le savez je suis fatiguée et mes capacités linguistiques sont en friche, depuis que je sais que les six gros milliards, soit vous et celles et ceux d'avant auraient dû parler une même langue, la mienne, mais peu importe, j'imagine que j'ai les pôles qui enflent, que je passerais même plus les trous noirs, que je me crois omnipotente et omnisciente et pourtant le contrat c'était bien ça, oui, le contrat était bien là. Un grand boum, tout s'éparpille, mes copines et moi on se retrouve séparées à perpète mais j'ai la chance d'être enceinte d'un truc rare. Un truc qui me bouffe grave aujourd'hui.

Alors je ne comprends pas. Je suppose que j'ai dû faire une erreur de calcul en vous laissant vous faire confiance. J'aurais dû gueuler plus souvent, avant. Interdire les croyances en d'autres choses que moi. Le problème c'est que je vous ai sur-estimés, un peu. Je me rappelle à votre bon souvenir et vous vous contentez d'appeler ça Dieu. Une belle maladie en vérité je vous le dis. Un autre barbu a parlé d'opium du peuple. Je me suis bien marrée, à l'époque. Hier, en gros.

Non, je ne comprends pas où tout ça à commencer à déconner, surtout. Mon accouchement ? Non, bien sûr que non, c'est pas comme si vous étiez les premiers, arrêtez un peu, vous en deviendriez pédants. Les notions entières qui me désignent sont bien bien antérieures à vous, et même à moi-même que de temps à autre j'aurais mieux fait de vous le rappeler plus clairement. Mais même la violence et le sang ne marchent pas avec vous. Vous êtes juste sourds.

Ce n'est pas comme si c'était votre faute, non plus. Vous avez une espérance de vie ridiculement courte et une mémoire de poisson rouge pour des capacités que vous croyez supérieures en tout. Alors bon, vous êtes juste des frustrés. Et vous croyez en des trucs, ou si vous ne croyez en rien vous croyez dur comme faire que ne croire en absolument rien n'a absolument rien à voir avec croire en quelque chose. Vous savez que l'univers atomique est plus vide que plein, et pourtant vous le remplissez de trucs inconsistants que sont l'idée que vous et vos semblables serez quoi qu'il arrive supérieurs à vos voisins, animaux ou humains ou végétaux ou minéraux et j'en passe.

Mon langage je le mets à votre niveau. J'ai pas mal plus d'expérience que vous dans ce Monde, dans cet Infini un peu inquiétant je le conçois, le concède presque. Alors ne serait-ce que quelques secondes de votre si précieux temps si court, réfléchissez à ce que je suis par rapport à vous, et respectez-moi parce que je le mérite, parce que vous en sortirez grandis vous-mêmes je vous le garantis, et parce que parfois, dans des moments d'émotions où vous m'impressionnez par votre capacité d'adaptation et votre combativité, je me dis que vous me méritez aussi.

Alors écoutez-moi bien et ne m'oubliez pas. Je vous en supplie.

Partager cet article

Repost 0
Published by injektileur - dans divagations
commenter cet article

commentaires

Hime 09/07/2010 09:06


Et allez, encore un texte où certaines idées font écho en moi, certains mots me tourneboulent tout dedans ! Vraiment, je me demande lequel des deux est le plus inspiré en ce moment ^_^


injektileur 09/07/2010 10:58



bah moi, évidemment, je te le dis tout le temps



Blob 09/07/2010 00:15


C'est bien vu, pour ma part. Mais un peu de zik dessus n'aurait pas été superflu.Amha.ê ouai, j'ai pas l'air comme ça mais...:-)


injektileur 09/07/2010 01:54



oui, mais en fait, j'ai pas trouvé ce qui irait. du moins, normalement j'ai la musique avant le texte, mais là, rien. Alors j'ai laissé tomber.



Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme