Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 23:53

 

 

 


"Tu peux donner l'alarme, tu peux appeler ta garde, tu peux te barricader, tu peux sortir toutes tes cartes, mais je céderai pas, non je ne céderai pas"

 

C'est clair le genou je l'ai à terre à moins que j'en ai seulement l'air et le flow inconnu d'insanités abruptes se bloquent en moi, non c'est pas ma langue c'est pas ma vie c'est pas mes sens ni mes visions et pourtant pourtant merde le but est atteint, le truc est présent bien plein, je me lance même si mes rimes valent rien, sachant pourtant pourtant bien que je sais parfaitement faire tout ça mien, sans plaire, sans satiété, sans savoir-faire aucun, hier c'est deux péquins dont moi sur mes lignes de poudre avariée, travaillée au corps, je suis la trace de pneu dans le slip de la vie dit-il, espèce de salope m'interromps pas dit-il, ferme-la et remets le son, je ne reculerai pas, ça te ferait trop plaisir la gravité  pleutre des situations le foutre que je ressens  que je sors que je suis, ça te ferait jouir et je maîtrise à fond le le micro comme le tronc que j'ai entre les jambes, t'y pourras rien, je suis pas à ça près, je pulse et survole la masse depuis tant de temps déjà ça s'appelle le complexe d'infériorité améliorée t'es pas de taille, je changerai pas, je saurais pas, l'envie me manque et pourtant pourtant je bande d'une force que tu peux pas gérer, tu me connais mal, grosse sale de l'amorphe pâle que t'as dans l'aine, j'ai assez été humilié jusqu'ici pour pas ramper comme les larves que tu me baves à longueur d'années, toi et tes soeurs de lait.

Allez retourne pleurer ta mère et tes mecs libidineux mous, ouais je sais lâcher mille fois mieux qu'eux, plus sincère que cent CRS sur le Noir du dernier carré dans la place, t'y peux rien t'as que des moyens creux contre la décadence qui sur-lasse quoi je crains, quoi je crains oui je crains et j'en suis assez fier dans le  paraître pour poutrer tes zombies suceurs de bites j'ai ma conscience pour moi, les ondes mauvaises de mon côté et de Michael J. Fox le Parkinson plein le vit plein la face, je céderai pas, non je reculerai pas d'un iota, dussé-je en périr le doigt dans le fion à retenir la chiasse que t'as fait naître, connasse.

 

 

 

 

 

(OK, je fais ce que je peux pour reprendre le rythme qui revient pas, et je compte sur vous pour compter un peu plus sur moi pour que ça me reprenne pour le meilleur et pour le meilleur seulement, sinon non, je m'en sortirai pas. Et oui, ce texte n'est pas bon du tout, mais c'est le mien après tout, et d'une certaine lointaine façon il me ressemble j'imagine.)

Partager cet article

Repost 0
Published by injektileur - dans une zik une humeur
commenter cet article

commentaires

Doddz 28/06/2010 11:36


Eh bah. Tout ce que je peux dire, c'est que ça colle très bien au eminem. Par contre, je sais pas... N'étant pas très fan de cet "univers" qu'est celui du rap et des gangsters, ce genre de texte ne
m'interpelle pas beaucoup. Je ne dis pas que c'est mauvais, puisque ton style d'écriture, je l'adore, mais c'est le contexte qui ne m'intéresse pas beaucoup.

Voilà ^^


injektileur 28/06/2010 15:35



oui, à la base je voulais que ça colle un minimum à l'ambiance :/


je me demande si j'aurais dû juste rajouter les paroles, quitte à leur mettre une traduction en regard. Mais celles disponibles en ligne sont bien pourries, et de mon côté, j'ai pas le niveau
ou l'énergie pour ça. lol


en tout cas, ce qui est certain c'est que je n'irai plus dans cette direction XD merci de m'en convaincre ^^



Hime 28/06/2010 08:51


Bon, ben puisqu'on se dit les choses sans fausse pudeur...

Y a des tas de voies que tu explores et qui m'interpellent.
Ici, je ne pose pas question sur le message, l'enjeu, le pourquoi du comment du pourquoi du c'est quoi ça ?! Y en a peut-être pas d'ailleurs, et ce n'est pas ce qui m'intéresse. Le terme "mauvais"
ne me convient pas plus que "bon", juste que ça me parle pas du tout. Si j'aime sentir parfois les choses crues, celles qui piquent, la violence des réalités plus ou moins enfouies ou taboues, les
tensions que les mots (comme le corps) peuvent faire pleuvoir de l'ambiance pure et dure, là... Malheureusement, ça ne fonctionne pas pour moi, et ça n'engage que moi !

Ce que j'aimerais dans tout ça, c'est que tu ne lâches rien de ce que tu tiens...


injektileur 28/06/2010 15:33



je me réveille et relis mon texte et oui, t'as raison, y'a rien à voir ou comprendre sinon un exercice de plus pour me remotiver, c'est parti en sucette, mais par rapport au morceau (assez
génial selon moi) c'est court aussi, mais j'étais fatigué comme d'habitude et ça n'allait pas dans le sens que je voulais. Je vais voir si je peux l'améliorer parce que non, ça me plaît pas ou
pas vraiment, finalement, j'avoue.


merci pour ton commentaire constructif en tout cas ^^



Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme