Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 06:56

 

 

 

 

Les cauchemars conscients sont une plaie. Celui-ci vous paraît très long et très réel. Les monstres accourent et dansent devant vous comme des brutes pensantes. Avec emphase et ridicule ils se moquent ouvertement. Leurs rythmes hésitants résistent à tout décompte. Ils gesticulent comme des damnés volontaires des rieurs gras. Ils tournent et dansent autour de vous et vous fixent de leurs yeux pervers. Vous ne savez pas combien ils sont. Vous ne savez plus compter, mais vous savez ce qu'ils cherchent. De l'action. Ce qu'ils cherchent, ce qu'ils veulent c'est de l'action. C'est du sang et des cris. Des larmes. Les vôtres cela va de soit. Ils sont sans pitié. Ils vitupèrent et exultent en choeur. Puis vous laissent soudain à votre souffrance.

 

 

Vous arrivez enfin à vous réveiller. Vous vous trouvez probablement plus dans une forêt sombre qu'au milieu de l'océan. Le feu brûle doucement et se perd à éclairer le camp. Il ne reste que vous. Cela vous semble une éternité que vous êtes parti vers des cieux meilleurs. Tous vos camarades sont tombés un à un et vous ne savez plus compter. Vous étiez parti avec eux par nécessité mais aussi par goût de l'aventure et du risque. Par curiosité. Mais vous vous êtes retrouvé seul. La maladie, les dangers et les meurtres ont eu raison de tous. Il ne reste donc que vous et vos monstres dans vos cauchemars de forêts. La nuit est tombée depuis des heures et le soleil se laisse grandement désirer.

 

Vous aussi vous cherchiez l'action. Mais le sang et les larmes ont eu raison de votre esprit. Les cris de vos pairs y résonnent sans fin alors que vous vous rendormez par défaut, l'épuisement psychique en gage. Vous avez la fatigue en vous depuis votre naissance. Vous ne savez plus compter, mais la vérité est que vous n'en avez jamais réellement eu envie.


 

Et les monstres de réapparaître. Moins nombreux mais plus grands. Plus vicieux et cyniques. Presque plus majestueux. Dirigistes et cyniques. Eux savent où vous mener. Eux savent compter les actions et les désillusions, les faux rêves de grandeurs. Et ils en rient comme les bossus qu'ils sont. Ils vous sont supérieurs en tout. Ils savent compter. Ils savent agir et danser. Dessiner. Ils savent couper court aux ambitions. Claquer les portes. Ils savent vivre, rire et jouir du malheur des pauvres hères dont vous feignez ne pas faire partie.

 

 


(musique : Bartok, quatuor à cordes no 4, Sz 91, dernier mouvement. Interprété par le quatuor Alban Berg.)

Partager cet article

Repost 0
Published by injektileur - dans une zik une humeur
commenter cet article

commentaires

loulo 04/05/2011 00:12


Ça faisait longtemps que je n'étais pas venu te lire.
Y a du bon dans l'air en tout cas ça fait plaisir! Ça m'a fait penser aux monstres dans les films Miyazaki, avec la musique en prime...tout ça avec un stylo...euh, un clavier...bref
Bises


injektileur 04/05/2011 05:24



^^' merci. Je me demande si mes monstres font le poids ^^'



V. 19/04/2011 08:59


Rêves éveillés et-ou cauchemars conscients, dans les deux cas des illusions qui font mal, et plus réellement qu'on le croit, ouais. Excellent ce texte.


injektileur 19/04/2011 13:03



:3 lapinoumici



AnGeLe 15/04/2011 21:36


Bbbrrr.


injektileur 16/04/2011 11:35



:3 lapinou tend une couverture



Doddz 15/04/2011 01:52


Je l'aime bien, ce texte.
Pardonne mes références mais on dirait un mélange de "Perdus" et de "Resident Evil". Je me plais à imaginer le chasseur de zombies seul au beau milieu d'une forêt, sur une île ou j'sais pas quoi
x)

Bon texte, bonne musique aussi ^^


injektileur 15/04/2011 06:20



:3 lapinou cherche son ruban de machine à écrire ? ^^"



Georges 14/04/2011 18:26


c'est dark mais j'aime bcp bcp!!! bravo!


injektileur 14/04/2011 18:57



83


*bruit de scaphandre > lapinou t'a bien formée


merci beaucoup pour le compliment, je suis pas très sûr de moi sur celui-là donc c'est très chouette que ça te plaise, ça me rassure ^^"



Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme