Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 05:25

Ne vous méprenez pas je consomme aussi. Malheureusement. Mais si "changer le monde" c'est retrouver tous les hipsters et moins hipsters du monde entier avec les mêmes jouets hors de prix dans les mains - et se les faire voler, agression en option - ou sur leur bureau alors très peu pour moi. La mort d'un homme n'est jamais quelque chose de gai, surtout lorsqu'elle si longue et douloureuse. Mais personnellement, je ne pleurerai pas.

Je ne pleure jamais les hommes d'affaires, c'est contre ma religion. Je ne pleure jamais les vendeurs de rêve écran-tactilé, les entrepreneurs des "things to get", des "places to be". Peu importe leur réussite je ne pleure jamais ceux qui font fabriquer en Chine. Je ne pleure jamais ceux qui privilégient l'emballage au contenu. Je ne pleure jamais ceux qui créent des besoins en laissant croire qu'ils existaient déjà. Je ne pleure jamais ceux qui avec contrepartie créent et creusent les différences sociales à l'aide de pathétiques objets de désir soutenus par des pubs insupportables.

 

Oui, la technologie derrière tout ça est formidable, extraordinaire. Je le sais, je m'en rends compte et ça me suffit. A la limite je m'en fous. Ce que je vois et méprise - bien malgré moi - ce sont les soi-disant "communautés" qui gravitent autour de ces graals modernes.


Mais non, je ne pleure jamais ceux qui se déifient eux-même, ceux qui se créent un personnage.

Je ne pleure jamais les hommes et les femmes d'argent. Car c'est tout ce qu'ils sont, aux origines.

Désolé.

 

On me rétorquera que ces personnes-là ont toujours existé. On me rétorquera que si j'avais pu écrire exactement la même chose il y a 80 ans à la mort de Thomas Edison je l'aurais fait. Peut-être. Tant pis pour moi. Je ne pleurerai pas. Et ce, malgré les chefs-d'oeuvre des studios Pixar, par exemple.

J'abrégerai, même, je bâclerai pour m'éviter de revenir là-dessus dans quelques jours, ulcéré par le battage médiatique prévisible que nous allons tous subir, notamment sur la Toile.

Désolé.

Partager cet article

Repost 0
Published by injektileur - dans gueulantes
commenter cet article

commentaires

Le Burp 06/10/2011 12:05


Ce qui est justement méprisable c'est le battage médiatique.
La succès story bien américaine de cet homme ne m'intéresse pas.
Les méfaits d'Apple (comme de n'importe quelle autre grande marque) ne m'intéresse pas non plus. Nous sommes tous des consommateurs conscients ou inconscients.
Je ne pleure pas les inconnus donc je ne pleurerai pas cet homme.
Je salue en revanche sa liberté et son esprit d'innovation. Indiscutablement il a participé à changer le monde qu'on le veuille ou non.


injektileur 07/10/2011 01:15



tu as tout à fait raison de modérer mes propos. J'aurais dû accentuer sur le fait que personne - ou presque - ne mérite de mourir en souffrant de la sorte. Et il est vrai que sans innovation,
notre monde serait un mouroir. Et comme tu dis, c'est pas comme si Apple était la seule et la plus grande entreprise maléfique aujourd'hui. On se rend à peine compte combien l'industrie
pharmaceutique, ou l'agroalimentaire, par exemple, est une horreur.


Je suis content que nous soyons d'accord sur les points essentiels là-dessus. Mon intention n'est jamais de jouer l'avocat du diable, mais dans ce cas précis, un peu comme à la mort de Michael
Jackson (que j'appréciais beaucoup, petit), cette canonification populaire m'énerve très - trop - rapidement. Qui se souvient de la mort de Georges Charpak, Pierre-Gilles de Gennes, ou même
Claude Levi-Strauss, hein ? Ces gens-là étaient précieux. Ils n'ont eu droit à - quasiment - rien dans les médias.



Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme