Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 03:14

Je n'ai jamais connu personne d'aussi imberbe psychiquement que toi. Depuis le début tu n'as - il m'a fallu du temps pour le comprendre - jamais rien fait d'autre que te cacher dans l'ombre et le silence alors que je ne cherchais qu'un peu le bruit et les éclats. Si ton but était de m'éclipser, laisse-moi te dire que tu as réussi, peut-être même au-delà de tes espérances. En peu de temps tu as réussi à me ternir comme peu ont réussi à me ternir.

Ce n'est pas ton égocentrisme que je condamne, puisqu'il est inné chez les hommes - les hommes comme toi, oserais-je ajouter - mais plutôt, je répète, sans que cela soit paradoxal, ton mental lisse et glabre comme un cul de nourisson.

Je pense avoir été patiente et attentive, mais je crois aussi avoir atteint maintenant un nouveau cap dans ma vie sentimentale et affective. Je n'ai plus besoin de jérémiades et de remises en question perpétuelles, toujours liées à un manque de force de caractère, voire tout simplement un énorme manque de personnalité qui, de ta part, me devient de plus en plus insupportable à vivre au quotidien.

Je te connais comme si je t'avais fait, et je sais que la première question que tu te poses est si oui ou non j'ai rencontré quelqu'un. Et la réponse est oui. Après, la réponse à ta question suivante est non, je n'ai pas - encore - couché avec lui. Je ne t'ai même jamais trompé. Je suppose qu'au début de nos 5 mois de vie commune tu as été un bon amant. Puis les choses ont commencé à partir en vrille. Dans ta tête tu as dû me considérer trop rapidement comme acquise, et j'imagine que c'est précisément ça qui me fatigue.

Sincèrement, je ne crois pas m'être ennuyée avec toi au lit, mais aussi stupide - et prétentieux - que cela puisse paraître dans mes "pensées intrusives" comme on dit je me demandais souvent si ça pouvait pas être mieux, si je ne méritais pas mieux, de la même façon que toi aussi tu mérites mieux, probablement.

Alors non, je ne t'ai jamais trompé, et je te quitte. Je suis une fille de risque, et avec le garçon que j'ai rencontré la semaine dernière j'ai envie - besoin ? - de prendre des risques. Je suis suffisament fière de moi pour ne pas avoir à revenir auprès de toi en pleurant si ce que je pensais pouvoir se faire ne se fait pas.

Je suis comme ça, je me connais et je ne changerai pas, du moins avec toi à mes côtés. Je suppose que j'ai plus de caractère que toi, et je n'ai pas envie - besoin ? - de te mépriser pour ça.

Tout le mal que je puisse te souhaiter, c'est de te trouver quelqu'un qui te ressemble et avec qui tu pourras vivre paisiblement, puisqu'apparemment c'est ce que tu souhaites.

Pour ma part j'ai envie, voire besoin, donc, d'un minimum de rêve et d'aventure, de risque. J'ai simplement besoin d'un homme sur lequel je puisse compter plus que lui-même ne compte sur moi.

 

Je serai désolée pour toi demain.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rémy 28/02/2011 09:32


c'est douloureusement beau.


injektileur 28/02/2011 13:27



merci beaucoup, je crois que je suis arrivé à dire ce que je voulais dire, avec celui-ci.



AnGeLe 27/02/2011 23:39


L'une des raisons pour lesquelles on quitte (est quitté) le plus souvent, non ?


injektileur 28/02/2011 03:18



euh, là, c'était plus sur la forme que sur le fond - comme souvent - que je me suis amusé à me concentrer.



Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme