Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 05:25

Ne vous méprenez pas je consomme aussi. Malheureusement. Mais si "changer le monde" c'est retrouver tous les hipsters et moins hipsters du monde entier avec les mêmes jouets hors de prix dans les mains - et se les faire voler, agression en option - ou sur leur bureau alors très peu pour moi. La mort d'un homme n'est jamais quelque chose de gai, surtout lorsqu'elle si longue et douloureuse. Mais personnellement, je ne pleurerai pas.

Je ne pleure jamais les hommes d'affaires, c'est contre ma religion. Je ne pleure jamais les vendeurs de rêve écran-tactilé, les entrepreneurs des "things to get", des "places to be". Peu importe leur réussite je ne pleure jamais ceux qui font fabriquer en Chine. Je ne pleure jamais ceux qui privilégient l'emballage au contenu. Je ne pleure jamais ceux qui créent des besoins en laissant croire qu'ils existaient déjà. Je ne pleure jamais ceux qui avec contrepartie créent et creusent les différences sociales à l'aide de pathétiques objets de désir soutenus par des pubs insupportables.

 

Oui, la technologie derrière tout ça est formidable, extraordinaire. Je le sais, je m'en rends compte et ça me suffit. A la limite je m'en fous. Ce que je vois et méprise - bien malgré moi - ce sont les soi-disant "communautés" qui gravitent autour de ces graals modernes.


Mais non, je ne pleure jamais ceux qui se déifient eux-même, ceux qui se créent un personnage.

Je ne pleure jamais les hommes et les femmes d'argent. Car c'est tout ce qu'ils sont, aux origines.

Désolé.

 

On me rétorquera que ces personnes-là ont toujours existé. On me rétorquera que si j'avais pu écrire exactement la même chose il y a 80 ans à la mort de Thomas Edison je l'aurais fait. Peut-être. Tant pis pour moi. Je ne pleurerai pas. Et ce, malgré les chefs-d'oeuvre des studios Pixar, par exemple.

J'abrégerai, même, je bâclerai pour m'éviter de revenir là-dessus dans quelques jours, ulcéré par le battage médiatique prévisible que nous allons tous subir, notamment sur la Toile.

Désolé.

Repost 0
Published by injektileur - dans gueulantes
commenter cet article
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 03:57

(le titre fait référence à un prix, le stylish blogger award que le burp m'a très gentiment décerné et que je ferai passer à mon tour d'ici peu de temps. J'ai notamment besoin de trouver les personnes à qui le décerner et bien que j'ai de bonnes idées parmi les personnes que vous pouvez déjà voir dans mes liens, je crains d'en manquer un peu... bref, on verra bien)

 

 

 

"Ne lâchez rien". Il y a dix ans nous étions tous, au fond de nous-mêmes pour la plupart, à la surface pour d'autres, à nous demander non pas si nous deviendrions des grands hommes, mais plutôt si la décennie à suivre nous serait magnanime. Force est de constater que nous n'avons pas été gâtés.

Ceux qui ont réussi sont tout aussi las et blasés que ceux qui se sont plantés. Les rares nouveaux riches ou anciens qui le sont restés supplantent en ennui généralisé la grande bourgeoisie du siècle précédent. Car il ne faut pas se méprendre. L'ennui est là et bien là. Quelle tristesse de constater que tous ces gens n'ont pas encore compris qu'être un nanti n'a d'intérêt que si l'on demeure parmi les moins nantis. Pas parmi les pauvres.

 

Résultat sous plein d'aspects 2011 n'est pas vraiment 1789, mais peut-être un peu 1848. Le tout communication a tout du leurre. Le printemps arabe n'empêche ou ne jugule en rien les tensions raciales et religieuses exarcerbées aux quatre coins du globe. Le 11 septembre a sonné le glas de quelque chose de grand qui aurait dû se construire sur les jolies célébrations du XXème siècle finissant.

 

Aujourd'hui le monde dans son affolante majorité est criblé de dettes au mieux, affamé au pire, gavé d'informations et de jouets inutiles, indifférent ou pas informé du gâchis et de la spéculation sur les matières premières, meurtri par le chômage et la révolte qui gronde depuis toutes les strates de la société du grand village mondial.

Aux extrêmes la Chine ne tiendra pas longtemps tel quel, parce que le reste du monde ne tiendra pas longtemps tout court. Les vieux modèles disparaissent et c'est probablement pour le mieux, mais si les nouveaux ne sont pas viables c'est une catastrophe qui se prépare.

Les centrales nucléaires plus vieilles que nous, maintenues en vie par des compagnies privées sans scrupules, les pays du Moyen-Orient qu'on choisit de soutenir si le calendrier électoral et les scandales intérieurs sont favorables, le roman-feuilleton d'un queutard à New-York, le baccalauréat organisé et sous-traité encore une fois par des boîtes privées, tout ça n'est qu'un minuscule morceau du prisme qui me fait dire que je ne suis pas sûr, plus sûr de la validité première de l'expression "avoir réussi sa vie" aujourd'hui.

 

Ici, j'arrive à quelque chose de plus personnel. Le 10 septembre 2001 j'ai eu vingt ans. Je l'ai déjà dit auparavant. Tout ça est passé bien vite c'est une évidence. Et bien malgré moi je n'arrive pas à ouvrir les yeux sur ce qui s'apparente au vrai lent début du ratage de ma vie.

Pourtant je ne pleurerai pas sur mon sort. Car s'il y a quelque chose auquel je me refuse, c'est bien envier celles et ceux qui ont réussi à faire leur trou - forcément futile et injuste - dans notre monde d'après l'an 2000.

Vous vous souvenez ? Ce même monde qui à l'origine, dans les pubs, sur les écrans, dans les livres, était censé nous appartenir.

 

La grande arnaque n'en est peut-être qu'à son développement.

Repost 0
Published by injektileur - dans gueulantes
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 00:32

Mes concitoyens sont des crétins. Mes concitoyens sont des gros cons. Je n'ai pas d'explication plausible, sauf leur faiblesse de caractère, leur naïveté, leur faiblesse tout court, leur couardise. Il paraît qu'il ne faut pas les juger. Il paraît.

De mon côté je m'en branle je suis seul et au chômage sur mon bateau-blog désert. Alors je juge mes concitoyens et je les juge indignes de porter les couleurs de notre pays pour lequel je n'ai pas forcément le plus grand amour. Et cela ne s'arrange pas avec les années. Non, je suppose que c'est à moi de me faire la malle, même je ne sais pas encore où. Si la connerie était une spécificité française ça se saurait. Alors autant s'enfuir le plus loin possible.

Rien est fait mais tout est fait. A 30 ans cette année j'en ai déjà trop vu. Trop de médiocrité de la part de nos dirigeants, je le dis je le répète. Et je ne le supporte pas. Politiquement la France est un pays foutu depuis longtemps. A 14 mois des élections présidentielles on se retrouve à déblatérer sur l'omniprésence d'une ancienne actrice de porno mal-dégrossie. Mais j'ai tendance à faire attention à ce que je dis parce que je trouve ça malpoli envers les actrices de porno.

Personne ne sait que dans 15 jours d'autres élections auront lieu. Tout le monde se fout des élections cantonales. A tort ou à raison. Ici à Paris on y aura pas droit, selon le calendrier. Mais qu'importe. Ma nature pessimiste ne m'empêche pas de craindre le pire pour de vrai, l'année prochaine. A savoir la présence de la truie ancienne actrice au 2ème tour. Dans les deux cas, le débat sera absent et biaisé, et une énorme partie des Français se sentira lésée comme en 2002.

 

Mes concitoyens sont des gros nazes. Ils sont lamentables dans leur mémoire courte et sélective. La truie et son père le porc sont des créations du vieux, dès 1981. Puis Super Menteur a plus ou moins réussi à ne pas faire de compromis, sur ce point-là. Le porc reste l'un des pires ennemis de Super Menteur, pour des raisons plus ou moins bonnes. Puis 2002 est arrivé. L'horreur liée tout d'abord au contexte mondial et au laisser-aller du même Super Menteur en matière de politique intérieure.

 

Personnellement, je serai éternellement reconnaissant à SM d'avoir supprimé le service militaire. Ses mensonges et ses vols ne sont pas pardonnables, mais par rapport à ma petite personne, il y a ça et le gros fuck qu'il a lancé à Bush en 2003. Aujourd'hui encore, les Américains ont du mal à admettre genre "les Français avaient raison, pour une fois". Le peuple ne sait pas. Les élites, si.

Mais je m'éloigne du sujet.

 

Entre 2002 et 2007 je ne sais pas quelle fût la pire année électorale pour la France depuis 1945. Franchement je ne sais pas. Parce qu'en 2007 est arrivé le Nabot. Le Nabot qui préparait ça depuis au moins 5 ans, à la tête de plusieurs ministères essentiels où il a foutu un bordel innommable, et qui aujourd'hui essaye de nous faire croire qu'il n'a rien à voir avec tout ce qui s'est passé avant son élection. 2007 est selon moi l'an 0 de l'ordurerie absolue en France.

 

Mes concitoyens sont des crétins crédules et manipulables à l'excès, des gamins qui ne savent rien faire de mieux que de chercher à provoquer des réactions qui ne viendront jamais de la part de l'exécutif.

Mes concitoyens sont des crétins crédules et mes dirigeants sont des ordures. A mettre sur la table ils n'ont que leurs nano-verges - l'expression me fait marrer mais elle n'est pas de moi.

 

Il y a une vérité dans ces sondages. Il y a une triste vérité qui veut que notre pays ne se relevera pas tant que son peuple sera aussi incohérent et stupide, et que ses dirigeants se complairont dans la médiocrité la plus haïssable. Ce pays ne se relèvera pas tant qu'une opposition massive et unie ne fera pas entendre sa voix. Tant qu'on laissera le Nabot se faire interviewer par des bites encore plus courtes que la sienne. Tant que les médias ne feront pas correctement leur travail, car il existe en eux une très grande propension à la médiocrité également, à la facilité et au surjeu consanguin.

 

En parlant de ces choses-là je dépasse un peu mes objectifs personnels par rapport à ce blog. Mais ce n'est pas important si personne ne me lit. Toujours ces putains de traces à laisser. Histoire de prouver ce qu'il y a à prouver, souvent. Comme quoi l'immense majorité des internautes et des jeunes trop jeunes pour savoir comment c'était "avant" ne sont pas dupes face à ce cirque horrible et absurde qu'est devenu la politique de ces 30 dernières années.

 

J'espère simplement que vous penserez à voter dès que vous en aurez l'occasion. Histoire de renvoyer la truie à son auge quand son heure sera venue. Il n'y guère plus de choix que de s'impliquer un minimum de cette façon. Je n'ai rien d'un patriote, mais s'il y a quelque chose qui m'émeut c'est bien le petit truc qui est écrit sur nos cartes d'électeurs.

A savoir "Voter est un droit, c'est aussi un devoir civique". Quoi que l'on dise il n'y aura jamais rien de plus vrai, et si dans notre monde troublé il n'existe qu'un seul moyen de prendre le système à son propre jeu j'imagine que ce sera celui-là.

Repost 0
Published by injektileur - dans gueulantes
commenter cet article
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 16:59

Cela doit être un truc un peu inné chez moi, cette façon parfois pénible que j'ai de chercher un minimum l'égalité et la justice où elle devrait également se trouver. Dans notre société extrêmement machiste il est des choses sur lesquelles le silence se fait et ne laisse pas de me peiner.

La violence faite aux femmes et ses victimes est une constante gravissime et significative de notre société, depuis les temps les plus anciens. C'est quelque chose contre lequel il faut lutter sans relâche, témoigner, protéger, dénoncer sans la moindre hésitation.

Aujourd'hui pourtant, ce ne sera pas tout à fait mon propos. Ou plutôt, ça fait très longtemps maintenant que je "me bats" pour l'égalité de traitement pour les hommes victimes de violence - physique et plus souvent mentale - de la part de leurs conjointes. Car dans notre société extrêmement machiste - sexiste - il reste des "niches misandres" qu'en tant qu'humain, plus qu'en tant qu'homme, je continue à trouver extrêmement choquantes, notamment à l'écoute des militantes féministes réclamant toujours plus d'égalité.

Que les choses soient bien claires, le combat pour l'égalité des sexes est légitimement presque à sens unique, dans presque tous les domaines, je pense notamment aux salaires des femmes qui continuent d'être plus faibles que ceux des hommes, alors que les lois sont votées sans être appliquées pour contrer les employeurs qui refusent que les choses changent.

Quoi qu'il en soit, beaucoup de choses me choquent, donc. Au hasard, du plus important au plus anecdotique : Le manque de "sérieux" de la police et des médias sur ce sujet, la grande propension des juges à attribuer la garde aux mères après un divorce, la grande propension qu'à la société à considérer l'homme comme un prédateur né, violent, dangereux, face aux femmes "naturellement" plus pacifiques. Vous avez aussi les pubs ouvertement sexistes et stupides qui passent comme une lettre à la poste - je pense notamment à Kenzo, il y a des années de ça, une publicité abjecte où la jeune fille jetait ses amants dans les toilettes. Imaginez l'inverse, un peu - les sites de rencontre internet ou les boîtes de nuit gratuites pour les femmes. Par exemple.

La misandrie pollue à sa façon notre vie quotidienne, dans le drame comme dans l'anecdote. Pour l'anecdote, en effet, c'est surtout la part d'injustice latente et l'impossibilité d'imaginer les effets inverses, donc.

Des pères à qui on donne la garde d'enfants ? Des boîtes de nuit gratuites pour les hommes ? Vous plaisantez ? Des sites gratuits pour les hommes ? Arrêtez votre cirque "notre société" n'est pas "construite" comme ça. L'inverse ? Eh bien disons que c'est "l'ordre normal" de cette même société. Il faut le croire.

 

Les hommes sont soi-disant plus "forts" que les femmes, et c'est soi-disant à eux de réagir seuls, "en hommes" si des problèmes se posent.


Le sujet est infiniment complexe, douloureux et difficile à aborder, et vaste, mais il en va de la réalité de l'égalité entre les sexes. Les féministes ont encore beaucoup de travail devant elles/eux, et évidemment la plupart ne sont pas là pour nier les violences qui habitent les femmes, aussi.

 

Il est encore plus sensible, voire tabou, de parler de la violence des mères, qui parfois se retrouvent devant les tribunaux pour des violences passives ou actives sur enfants.

 

La plupart des petits garçons apprennent très tôt à ne pas taper sur les filles, parce que c'est pas bien. Je me demande à combien de petites filles leurs parents expliquent que taper les garçons ce n'est pas bien non plus.

Je me demande à combien d'enfants on explique réellement que c'est la violence dans son ensemble qui est condamnable.

Il ne faut pas frapper les femmes, mais dans quelle mesure frapper son conjoint est-il acceptable ? Les femmes ont leurs moyens pour détruire leur moitié, notamment psychiquement. Et si les chiffres ne sont pas du tout "égaux" des deux côtés, probablement "manipulés" des deux côtés. Je n'arrive pas à ne pas faire de mon mieux pour rappeller que la violence sait exister chez les femmes, aussi.

 

Alors comme rue89 publie cet article j'en profite pour parler de ça rapidement, parce que pour une raison que j'ignore ça me touche aussi, comme me traumatise autant les histoires ces centaines de femmes qui meurent sous les coups de leur conjoint tous les ans dans notre pays. La société changerait si les hommes  battus avaient aussi droit à une écoute attentive et respectueuse du drame qu'ils vivent au quotidien.

 

Personnellement, dans ma vie professionnelle à titre d'exemple, les pires êtres humains que j'ai croisés sont des femmes, des ordures, des truies qui jouent de leur statut de femme pour endormir leur monde. Car s'il y a des porcs, nombreux, je connais aussi les truies, par coeur. C'est à cause de l'une d'elle que je me retrouve où j'en suis aujourd'hui, techniquement parlant.

 

Mais il ne s'agit évidemment pas d'un quelconque esprit de vengeance. Aux quatre coins du monde des millions de femmes souffrent du simple fait de leur condition de femme. Des petites filles sont tuées à la naissance, ou martyrisées. La réalité est là, et elle est connue. Celles de ces hommes martyrs existe tout pareil, sauf que bien moins visible et quantitativement nombreuse, elle est malheureusement bien moins admise. Voilà.

L'être humain est un tout, dans le grandiose comme dans l'ordure. Et à force d'exalter les différences entre les sexes, on a tristement tendance à l'oublier.

 

Si par hasard un de ces hommes tombent sur ces quelques mots et que ceux-ci le convainquent plus ou moins d'aller consulter par exemple le site SOS hommes battus témoigner voire porter plainte - méfiez-vous des réactions de la police malgré tout - eh bien pour une fois, ce blog ne sera pas vain.

Repost 0
Published by injektileur - dans gueulantes
commenter cet article
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 21:36

Il est rare que je me fasse le relais de ce genre de choses qui me touchent malgré tout beaucoup, parce que ce n'est pas le but premier de ce blog. Pourtant, aujourd'hui sur rue 89 Pierre Haski a mis en ligne un article qui inclut ce court film d'animation chinois très parlant. Ce film qui serait drôle dans sa référence à happy tree friends - par exemple - si ce n'était pas si évocateur de l'énorme malaise qui envahit le plus grand pays du monde.

Comme le dit Haski, il n'est pas nécessaire de comprendre le chinois pour apprécier ceci à sa juste valeur. Personnellement, je me suis toujours refusé à prendre les Chinois pour des lapins, ou des veaux, mais depuis des années, mon esprit assez pessimiste me fait dire que tout ne se réglera pas comme en Tunisie, avec des effusions de sang "modérées".

La seule chose qu'il faut craindre, c'est que la Chine fasse sa révolution de la manière la plus violente qui soit, et malheureusement...

 

 

(comme toujours, cliquez pour en savoir plus si ça vous intéresse)

 

 

 

Repost 0
Published by injektileur - dans gueulantes
commenter cet article
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 02:26

Cela se passe de commentaires parce qu'il est difficile de ne pas devenir injurieux. Des visions de meurtre face à la connerie des hommes indignes, médiocres, lamentables. Je préfère ne pas être dans la réalité plutôt que dans la sienne. La nouvelle génération n'est pas sûre d'elle parce que ce sont des enfoirés comme lui qui ont détruit ce qui aurait pu et dû être beau aujourd'hui.

Et à partir d'aujourd'hui je sais que j'ai une nouvelle raison de ne plus jamais acheter de disques.

 

 

 

 

 

 

edit 9/01/11 : il est évident que certaine personnes le disent et l'argumente beaucoup mieux que moi.

Repost 0
Published by injektileur - dans gueulantes
commenter cet article
4 décembre 2010 6 04 /12 /décembre /2010 23:24

Quel grand signe d'espoir, de bonheur voire, que d'arriver à imaginer qu'un jour se verront guéries ces maladies soi-disant incurables. La cause est juste c'est certain, mais ce n'est pas celle de toute la population, et je souhaiterais que ça reste ainsi. Pourquoi tant d'égoïsme ? Parce qu'il en est d'autres, de maladies, dont on parle trop peu, beaucoup plus répandues, contre lesquelles on ne donne absolument rien. Des souffrances invisibles qui ne guérissent pas et ne guériront jamais. Les médecins le savent et faute d'avouer leur impuissance, cherchent  surtout à limiter la casse. À rendre l'injustice moins insupportable.

N'oubliez pas de donner pour les enfants malades de ces maladies rares et horribles. Moi, j'ai d'autres comptes à régler avant.

Repost 0
Published by injektileur - dans gueulantes
commenter cet article
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 21:37

Vous souvenez-vous de la dernière fois que vous avez eu une discussion nécessaire et instructive avec quelqu'un ? Trouvez-vous ces discussions suffisamment fréquentes et variées ? Vous dites-vous que de telles paroles se doivent de rester rares ? Qui sont celles et ceux avec qui vous aimez réellement parler de vive voix ? Qui sont celles et ceux pour qui vous traverseriez le pays pour refaire une nouvelle fois le monde ? Sont-elles nombreuses, ces personnes ? Sont-elle même sympathiques, ou ouvertes d'esprit ? Préfereriez-vous passer plus de temps à chercher d'autres personnes pour avoir ces discussions ?

 

etc, etc...


ne vous posez surtout jamais trop de questions, ne répondez pas à celles qu'on vous soumet  de force et méfiez-vous de tous les comportements sectaires. Conseil d'ami.

Repost 0
Published by injektileur - dans gueulantes
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 03:36

 

 

 

 

 

L'avez-vous bien regardée ? Ne vous rappelle-t-elle personne ? Réfléchissez bien, vous avez toutes et tous connu quelqu'un de ce  genre au collège. Dans mes souvenirs c'est tellement évident que c'en devient incommodant. Cette jeune fille de 14 ans, Tavi Gevinson, s'est depuis quelques années fait un nom dans le petit monde de la mode. Mais  après quelques visionnages de vidéo et lectures de son blog je n'arrive vraiment  pas à saisir ce qu'il peut y avoir d'extraordaire à entendre ou lire une gamine parler de sa génération de gamins internétisés d'une façon un peu moins maladroite que la moyenne. C'est la boucle du vide qui se ferme. Elle cite Daria mais Daria, l'héroïne, personnage fictionnel de chez fictionnel, avait un recul inhérent par rapport à ce qu'elle était, et le rôle qu'on lui faisait jouer dans son époque, en tant que personnage de fiction. Pour utiliser une expression galvaudée, les mises en abyme de ce genre abondaient dans cette série.

J'adorais Daria, et oui, je comprends mal le rapprochement qu'elle ose faire. Daria détesterait Tavi c'est une certitude. Mais je suppose que tout le cynisme des années 2000 se résume à ça. Parler de soi-même, parler d'être soi-même, à l'américaine, avec ses conférences toujours identiques dans leur fond, et qui n'auront jamais d'autres but que de vendre et de se vendre, comme évoqué dans un article précédent. La différence principale étant qu'ici, le fait que ces leçons de savoir-acheter sont données par un singe savant de 14 ans formaté par sa mère. On oublie trop souvent le rôle de Léopold Mozart dans le génie de son fils. Mais la première chose qu'on apprend à des parents d'enfants plus ou moins surdoués est qu'il n'existe pas d'adultes surdoués. Dans l'hypothèse que Tavi Gevinson soit surdouée dans son domaine - ce dont je ne saurais juger, sous peine de passer pour méprisant face à des choses qui ne m'intéressent pas, voire m'énervent - elle ne sera plus surdouée en 2020 ou 2030, et à la place de symphonies et d'opéras immortels, nous laissera à la place - au mieux - ces conférences bizarres, bourrées de lieux communs et de tics de langage agaçants.

Non, je le concède, je n'ai jamais aimé le cirque, ni les singes savants. Chacun son âge, et si l'adolescence regorge parfois d'une intelligence hors-norme, ce n'est surtout pas de cette façon-là qu'il convient de la faire s'exprimer, sachant qu'elle s'exprime au départ sur un médium ô combien fluctuant et "insipide".

 

 

 

(ce texte rapide est complètement inspiré par la dernière évocation de cette fille sur le blog de Katy )

Repost 0
Published by injektileur - dans gueulantes
commenter cet article
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 18:17

Aujourd'hui encore un truc qui n'a rien à voir ou presque, pas de littérature je suis moins en inspiration ces derniers jours, tout occupé à des activités vidéo-ludiques essentielles comme vous pouvez imaginer. Non, aujourd'hui c'est une petite gueulante que je dois pousser contre les soi-disant "gamers hardcore" voire "pro".

Je m'explique : Il y a deux jours je me suis offert Starcraft 2, c'est pas comme si j'en avais les moyens, mais bon c'est pas si je m'offrais autre chose souvent non plus.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, Starcraft est un RTS, un jeu de stratégie en temps réel très prisé depuis plus de 10 ans pour ses possibilités tactiques qui le rapproche énormément d'un jeu d'échecs remis au goût du jour, ainsi que sa "légèreté" de configuration qui permet de jouer avec tout le monde avec un petit ordinateur sans problème.

Sa suite vient de sortir à la fin du mois dernier, et sans y aller par quatre chemins dans le développement, elle est bonne, imparfaite mais bonne, et c'est un joueur trop occasionnel qui parle. Non, mon propos ici est de parler de ce que je viens de "découvrir", à savoir la communauté des joueurs de ce jeu assez addictif. Et j'ai été très très surpris, dans le mauvais sens du terme, de lire un forum indigent où des gamins ( pas forcément par l'âge) se plaisent à cracher sur tout ce qui les entoure, avec une prétention qui me faisait penser - j'ai laissé un petit message dans ce sens, j'avoue - à un concours de qui a la plus longue, alors que le but  premier d'une communauté, quand elle existe, est, je le croyais jusqu' alors, de se réunir autour d'une passion commune, sans chercher plus loin.

Pourtant, là, ils sont "différents". Asociaux, prétentieux, agressifs, incapables d'aligner deux phrases sans anglicismes pourris qu'ils veulent classes, ne connaissant  souvent pas les règles fondamentales de l'orthographe et de la grammaire.

S'il n'y avait que ça, ce ne serait pas très grave, mais c'est vraiment le côté "c koa c noob ki save pas joué moi je suis le meilleur ac ma combo gling muta bane en scout je vous nik tous" et j'exagère un peu, à peine.

Je sais pas, pendant une période de ma vie, j'ai été assez accro aux forums, et je n'en ai pas honte. Notamment les forums concernant l'animation japonaise. Et sans aucun parti pris, la plus grande majorité des personnes qu'on pouvait y croiser n'avait l'idée d'étaler ses compétences et son savoir en la matière, même si je l'accorde, dans le cadre du jeu c'est toujours un peu différent il est vrai.

Voici un exemple à peu près lisible de ce que j'avance. Ne cherchez pas à comprendre si vous n'en avez pas envie. Je ne veux pas passer pour un râleur condescendant mais je crois que le but d'un jeu est de s'amuser et là ces gens ne s'amusent pas. Ils montrent leur bite, en essayant de convaincre qu'elle est très grosse, parlent de choses avant de savoir, se la jouent de manière éhontée et polluent des endroits qui devraient être sympa à la base.
Je suppose que dans ce cas précis, ce sont les modérateurs et autres "community manager" - ah, le travail qui veut rien dire - qui sont en cause, la politique des créateurs du jeu et de tout ce qui l'entoure.

J'ai toujours eu horreur d'être déçu, et là je suis très déçu. Une fois que j'aurai fini de m'entraîner seul, je n'aurai aucune envie de jouer - et progresser surtout, parce que je suis mauvais et que j'en ai besoin - avec des gens pareils, c'est clair.

Pardon pour le long intermède pas forcément utile, je parle trop de jeux vidéo, effectivement. C'est ce qui m'occupe ces derniers temps, et vous me comprendrez, voire pardonnerez j'espère.

 

 

 

Repost 0
Published by injektileur - dans gueulantes
commenter cet article

Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme