Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 23:33

A4 blanche virtuelle en approche. Elle me guette. À côté, dans la vie la vraie tout va bien, mais ici elle ne me quitte pas des yeux. Dans la vie la vraie tout va bien, s'entend, tout ne régresse pas. J'ai trop de choses à faire aux mauvais moments. J'aimerais dire allez vous faire foutre j'ai mon boulot à moi aussi. Je fais ce pour quoi vous me payez, sans faute. Mais j'ai mon boulot à moi. Alors arrêtez de m'appeler, arrêtez de m'appeler. Je suis gentil, je suis poli, je suis mal habillé. Exprès.

Je veux juste faire mon travail à moi, avec plein de pénombre, et juste après avec plein de lumières artificielles. Je resterai dans mon coin auquel personne croit, promis. Je suis gentil, je suis poli, je suis prévoyant. Je suis radin, je suis sale, je suis à l'heure sur mon programme. Donc laissez-moi écrire cette histoire qui me tient éveillé depuis... depuis... depuis depuis merde, les mois filent. La vie change, les rêves s'ancrent, les choix plantent. On se fait smiquer à fond, on déroule et renroule la vie sociale. On ne se projette pas. On veut juste finir quelque chose d'acceptable dans sa vie, et il va en coûter, oui il va en coûter.

On ne sait même plus par quel bout recommencer encore et encore. Il y a le doute chevillé, les prétentions affichées chaque fin de mois. Il y a s'habiller, se raser, se faire mousser, voire, se parfumer. Et il y a s'en foutre. Ainsi que le bonheur de s'en foutre.

Repost 0
Published by injektileur - dans insanités
commenter cet article
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 21:21

Voilà ce qu'on m'a dit, le mois dernier, "revenez lundi" et donc je suis revenu lundi. Ma vie n'a pas changé d'un poil. Ou tellement peu. Sinon que j'ai une excuse de plus pour ne pas écrire tout ce qu'il faut que j'écrive.

Soulagement, puis fatigue, puis retour aux sources, puis lassitude, déjà. La vie ne change pas. On te dit de revenir lundi mais ta vie ne change pas.

 

Je vous souhaite une bonne Saint-Sylvestre. Buvez avec modération, surtout si vous conduisez.

 

Moi, pour faire la fête, parce que je suis un fou, pour la première fois (euh) depuis plus de quatre ans de blog qui me coûte bien bien cher en abonnement pour garder mon nom de domaine (oui) je vous mets un lolcat.

 

Parfaitement. Soyons fous. Soyons inventifs. Soyons nouveaux.


 

realistcat

Repost 0
Published by injektileur - dans insanités
commenter cet article
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 02:12

Ils sont loin d'être courants, on va dire qu'on en a douze par siècle et que malgré ma fascination pour eux je ne pourrais pas forcément me situer dans chacun. Le 12 décembre 2012 - j'écris cet article en avance - sera un jour tout à fait comme les autres a priori. Je ne parle pas de fin du monde, non, ni même de mariage comme le 7 juillet 2007 ou pire, des naissances programmées le même jour. Non. Le 12 décembre 2012 des enfants naîtront, peut-être programmés aussi, d'autres vieux et moins vieux mourront, les cycles se suivront et j'aimerais être en mesure de vous citer de tête l'extrait du sûtra du Lotus qui m'avait tant plus il y a de cela tant d'années, mais j'en suis incapable. Mes excuses.

Cela parlait des cycles de la souffrance asbolue qu'est la Vie sur cette Terre.

Je chercherai.

 

12 décembre 2012. Je me demande en vérité si les gens nés le 13 deviendront des frustrés, si ceux nés le 11 garderont toujours un train d'avance sur les événements qui jalonnent l'existence humaine et universelle et intersidérale. Ils auront en tout cas mon âge entre 2043 et 2044. Un peu trop tôt pour Wong Kar-Wai, oui. Inutile d'essayer de prédire ce que seront ces années, et pourtant c'est irrésistible nous le savons bien. J'aurais pour ma part 61, ou 62 ans, l'âge de mon père aujourd'hui, qui garde la santé, et j'en suis heureux, déjà pour lui, pour ma famille et nos proches, et aussi un peu pour moi, car si ce n'était pas le cas ma vie se transformerait techniquement en enfer.

Pourquoi parler maintenant de mon père ? Parce qu'à propos de ces dates charnières j'ai une anecdote amusante - je l'espère - à vous raconter.

Je l'ai déjà écrit plusieurs fois, je suis né le 10 septembre 1981, aux alentours de minuit vingt ou minuit et demi. Mon père m'a raconté qu'il aurait beaucoup aimé que je naisse plus tôt, le 9 septembre, car il est vrai que naître le 9/9/81, dernier jour carré du XXème siècle, aurait eu beaucoup plus d'allure. Malheureusement, le ciel en a voulu autrement, et j'ai beau avoir été expulsé du ventre de ma mère comme un boulet de canon - dixit elle-même - je suis tout simplement né trop tard pour être né quand il faut. Mon père a tenté de parlementer avec les infirmières, l'hôpital, mais rien n'y fit. Ils n'ont pas cédé. Peu importe que l'heure légale ne soit pas l'heure exacte du soleil et qu'à cette heure exacte du soleil je sois bien né le 9. Je suis né trop tard pour être né quand il faut, oui. Non seulement en pleine nuit, mais en retard sur une jolie date.

Mes premiers ennuis sont arrivés très vite après ça mais je ne suis pas là pour vous écrire mon autobiographie. Même son début.

Non, le 12 décembre 2012 je ne sais pas ce que je ferai, enfin si, j'en ai une petite idée. Je serai perdu en forêt pour mon plus grand plaisir et je laisserai le monde décider de la Vie et de la Mort à ma place. Je me réserverai la Nature.

Le 12 décembre 2012 est une jolie date, oui, assurément, et je suis, dans mon pessimisme sans égal, obligé d'avoir une pensée pour celles et ceux qui naîtront le lendemain.

Je prierai longuement et sincèrement pour qu'ils aient une vie plus belle, plus riche, plus épanouie que la mienne.

 

En 2043 j'espère bien que j'aurais fait mes adieux depuis longtemps. Trop de frustration, de haine, d'amour à sens unique vous liquéfient le cerveau. Croyez-moi. 2044, oui. Il se peut qu'on ait alors tous très chaud et très soif. C'est comme ça que je le vois. Je crois en la paix relative, mais quand les milliards d'humains à naître seront au bord de la déshydratation permanente, je crains que nous vivions la pire des guerres jamais imaginées.

 

2012, 2043, 1981. Pourquoi pas. Au Japon, un beau soir, au travail j'ai rencontré une jeune femme - j'étais moi-même jeune alors - née exactement ce même jour du 10 septembre 1981. Ça ne m'était jamais arrivé et ça ne m'est plus arrivé depuis. Elle ne m'avait pas l'air plus traumatisée que ça. À part le fait que je crois bien qu'elle servait d'escort girl à un homme plus âgé qu'elle. Mais ici j'extrapole.

 

Pendant longtemps, maintenant que j'y pense, j'ai cru être né le même jour que Dylan Klebold, l'un des deux tueurs de Columbine. C'est ce dont je me souvenais. Apparemment, non, il était du 11. Encore plus à la ramasse que moi, ça existe.

 

De toute façon, pour positiver un peu, rappelons-nous ensemble que le 9 septembre 1981 est mort cette vieille ordure de Jacques Lacan.

Finalement oui, ça a peut-être du bon d'être arrivé en retard. Tant qu'on ne me parle pas de réincarnation........


 

Bref, oublions tout ça et redevenons sérieux.

Ayez juste de ma part une pensée pour ces enfants du 13 décembre 2012. Merci. Et oubliez la fin du monde. Nous aurons soif bien avant qu'elle n'arrive.

Repost 0
Published by injektileur - dans insanités
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 03:33

Si les serments ne tiennent pas alors qui tiendra ? 3 ans de blog je ne sais pas si ça se fête, si ça s'annonce, ou même si ça signifie quelque chose quand le rythme de publication baisse autant mais, disons quand même que ça peut faire une occasion d'écrire un mot malgré tout. Bientôt 333 articles aussi d'ailleurs, ou, en moyenne, un article tous les 3-4 jours. Ce qui n'est pas trop ridicule j'espère. Flemme de calculer.

 

Baisse évidente du rythme de parution, donc, mais en contrepartie, j'en suis bientôt à 100000 mots dans le roman dont je vous parle depuis longtemps maintenant. Ce qui n'est pas trop mal non plus. Même si c'est vraiment pas tout à fait fini, je vous épargnerai mes inquiétudes quant à la longueur ou la qualité de ce sur quoi je travaille. Vous vous en doutez déjà, que je doute, et ce serait pas très constructif, utile, pertinent ou euh... fédérateur ?

 

Donc, si j'écris aujourd'hui c'est juste pour marquer un peu le coup, c'est pour dire et répéter que non, ces pages ne sont pas mortes, et que j'espère qu'elles plaisent aux quelques celles et ceux qui tombent dessus. Parce qu'apparemment oui, j'ai encore quelques personnes qui entrent dans mon atelier et ça me ferait toujours d'ailleurs très plaisir d'apprendre à en connaître une partie. Vous me direz que c'est le côté aléatoire et magique du teurnet et je vous répondrai que vous aurez raison. Les gens tombent sur ma boutique, comme ça, ne reviendront jamais plus, mais si certaines lignes les font sourire ou s'interroger alors je n'aurais pas complètement perdu mon temps. Mieux, s'ils y trouvent quelques réponses - qui sait ? - alors je serai comblé.


En tout cas, 3 novembre, 3 ans, 333 articles, bientôt 13000 visites et 43000 pages vues, si on enlève les miennes, c'est vraiment pas extraordinaire, voire pitoyable - surtout le rapport visites/pages vues - et ça ne risque pas de s'arranger de sitôt mais ça me plaît quand même, dans mon obstination surannée à ne pas lâcher le peu que j'ai, à tenir ma promesse de continuer, et dans mon affection pour les personnes adorables qui me laissent des commentaires.

Voilà, inutile d'en faire des tonnes, non plus. En revenant chez moi ce soir je me suis dit que j'allais faire dans l'épique, un truc qui ressemblerait à du Boulet en prose, mais voilà, je ne suis pas Boulet et je fais, maintenant là tout de suite, plutôt des chiffres pas épiques du tout. Ce qui est sûr, c'est que je vous remercie de votre attention et espère pouvoir pondre des textes plus inspirés d'ici les 3 prochaines années.

À bientôt. Prenez soin de vous.

Repost 0
Published by injektileur - dans insanités
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 16:16

Décidement les temps sont riches, vu de loin. On s'agite beaucoup pour plein d'ensembles qui tendent vers le rien. Par chez nous il y a avant tout les efforts infructueux et l'envie superflue de bien faire, de s'appliquer, de bien écrire bien parler. Enumérer, énoncer, expliquer, articuler tandis que le trop plein d'ensembles finit par se résorber comme une clémentine pourrie jetée au feu, et que tout se répète sans fin, sur les écrans comme dans les ondes.

Et patiemment longuement donc on se répète. On réitère avec ou sans refrain.

 

Il est certain - soyons-en certain - que de peu de choses on tirerait du positif.

Il est certain - efforçons-nous au moins - que les échecs et les trahisons ont leur grandeur.

Mais dieu de merde que ne sommes-nous pas vivants par défaut. Dieu de merde que n'avons-nous pas subi pour en arriver là.

 

Pour ramper inutile de s'exclamer. On s'émerveille de l'énergie qu'il nous reste. Les genoux prennent, les coudes aussi, et on en redemande sans complexe aucun.

 

Certains même l'affichent en ayant l'impression de ne pas/plus avoir le choix.

 

Et ce n'est pas triste, c'est bien au-delà.

Repost 0
Published by injektileur - dans insanités
commenter cet article
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 13:13

Quand on se retourne et qu'on rigole. On a trop parlé ici de visions, d'écrans, de machinchoses. On a râlé à perte contre plein de bidules inconséquents. On a raconté sa vie aussi peu qu'on avait souhaité et c'est encore trop. Et là on se retourne et on se marre. Intérieurement, mais ça compte.

Là pour une fois quand je dis on je dis je. Je me marre. Intérieurement mais ça compte.

J'ai plus d'heures, plus de visions mais beaucoup d'écrans. J'ai des yeux de lapin myxomatosé. J'ai un projet que je prétends sympa dont j'avais envie de vous parler mais je me dis que ça lui porterait malchance.

Pourquoi les yeux myxomatosés ? Parce que je joue beaucoup, et à - presque - n'importe quoi. Mon rythme ciné a en contrepartie ralenti quelque peu. La température baisse, idéale pour l'hibernation pixello-contemplative.

Je joue donc. J'écris pas tout à fait assez, ou pas du tout tout à fait assez. Je travaille pas autant que je le voudrais, et qu'il le faudrait.

Quand je dors c'est très longtemps et mal. Et à l'intérieur je vois soit des dragons étranges soit des supermarchés banals. Vous avez déjà rêvé que vous faisiez des courses de pâtes, de nutnut et de PQ ? Moi oui, et c'est pas reluisant.

 

Ca s'appelle des périodes. Je fais n'importe quoi, à tous les points de vue. Eveillé je me retranche derrière des choses qui ne trahissent pas. Endormi je digère tout ce qui fait que je suis incapable, pour le pire comme pour le meilleur, d'appréhender l'ennui. Et ça me va assez bien comme ça. Surtout le dimanche, vous imaginez bien.

 

Et je pense toujours à vous, vous imaginez bien, en espérant beaucoup vous savoir plus constructifs que moi.

Prenez soin de vous toujours. Sortez couverts toujours, par ce temps froid où la promiscuité est rendue légitime.

Moi, je vous laisse et je reviens. J'ai tout un paquet de dragons à occire.

 

2 ans et demi en fait que j'attendais de le placer, ce verbe-là. Oyez, oyez, ayé c'est fait.

Repost 0
Published by injektileur - dans insanités
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 18:18

Bonne année à toutes et à tous et bonne santé et bon pilonnage et bonnes plantades.

Bonnes frisées et bonnes mâches. Bonne ratatouilles et bonne bouillabaisses. Bons regrets et bons remords élogieux. Bonnes excuses et bonnes baises pour celles et ceux à qui ça le fait. Bonnes encartades et bonnes reconciliations. Bon boulot pour ceux qui en ont.

Bonne profitation des quelques mois qui restent pour nous dire combien nous nous aimons tant.


2012 ou l'année du grand baroud

2012 ou l'année qui entre et fait aimer 1999 et 2001.

2012 ou l'année que la fin du monde elle se porte sur des T-shirts, des mugs et des cendriers.

 

 

 

 


 

Plus sérieusement prenez soin de vous. Merci de votre fidélité. Je suis toujours dans le coin si vous avez besoin de moi.Tihi. Et je continuerai à mettre mes machins en ligne de temps en temps. Il faut notamment que je finisse ce rognudjuuu de texte sur Cologne qui me pompe la motivation aussi fort qu'un moustique de Koumac.

 

Je ne sais pas du tout à quel rythme je tiendrai ce blog cette année. Comme le chante déportivo : "je ne construirai pas sur la peur, on verra bien sur le moment, comment se comportent les douleurs, faut qu'on s'en aille en sifflotant".

Le fait est que j'ai un nouveau projet - wouhou - qui j'espère va me prendre le plus de temps possible.

Bref, portez-vous bien, toujours.

 

(musique : "World Revolution" dans un arrangement jazzy de la BO de Chrono Trigger (1995). Composé à l'origine par Mitsuda Yasunori. Mis en ligne sur youtube par gdreyband)

Repost 0
Published by injektileur - dans insanités
commenter cet article
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 11:11

Il est temps que tout ceci se termine. Beaucoup de 1 d'affilée.

Dans le Gard, une petite fille martyre portait le prénom que j'avais choisi pour une de mes héroïnes il y a des années maintenant. Elle avait presque son âge et ça m'a presque secoué. Elle n'est plus de ce monde.

Il est temps que tout ceci se termine. Je veux dire ceci, ce blog.

 

Qui est le connard, où est le connard qui a expliqué que ce qui ne tue pas rend plus fort ? Où sont mes proches, la pincée d'amis qu'il me reste pour me garder la tête hors de l'eau ?

Je me débats seul dans une flaque de merde haineuse qui m'empoisonne.

Je reçois des leçons de vie de tout le monde alors que personne ne m'écoute. Et plus grave - façon de parler, hein - ne me lit.

 

Alors voilà, il est temps que tout ceci se termine. Je veux dire, ceci, ce blog.

 

J'avais promis de ne pas revenir là-dessus. Mais s'épuiser à tenir parole reste la chose la plus pathétiquement vaine qui soit. Surtout quand tout l'entourage s'en contrebranle.

Fini les faux semblants, l'autocensure.

Faire bonne figure ? Mais je suis laid comme un pou ma bonne dame ! Ne saviez-vous pas ?

 

Qu'est-ce qu'on se marre !

 

Alors voilà, bientôt il va falloir payer le nom de domaine, à nouveau. Et je n'en ai aucune envie. Je m'en contrebranle.

J'avoue, je confesse, je jette l'éponge. Mon seul besoin prégnant, jeter l'éponge.

Je vais voir. A la place je vais boire et me droguer. Je vais voir des drôles d'images animées qui me diront que weeeeeeeh je suis génial et qu'il ne faut surtout pas abandonner. Je vais rencontrer des moitié-filles qui me trouveront beau. Je vais me battre contre des platanes avec ma bite et l'urine qui en sort.

 

Il est temps que tout ceci se termine. Je veux dire, ceci, ce blog.

 

Beaucoup de 1 d'affilée. Une petite fille assassinée.

 

Je vais voir. Je vais me cloitrer. Je vais dire merde au tout venant. Je vais faire ce que j'ai à faire. Je vais mordre celles et ceux qui me demanderont "au fait, tes petites conneries, ton blog là, tu continues ?"

 

Je vais voir. Je vais consulter les anciens combattants. Tous les poilus et les autres héros qui se marrent depuis là-haut. Ils me diront que je fais n'importe quoi. Que je fais tout à l'envers. Je leur répondrai que je les encule. Que contre toute attente, je suis bien vivant. Moi. Et que le respect nécessaire à leur encontre ne m'oblige en rien à prendre des pincettes avec eux.

 

Je vais voir. Je vais tacher de ne pas trop haïr, mépriser, juger, tutoyer, cracher. Très mal barré déjà. Je vais m'enfermer. Je vais faire le jeun. Je vais rompre avec des habitudes, puis avec des humains inutiles. Je vais expliquer aux ordures que ce sont des ordures. Je n'ignorerai rien de ce qu'ils m'ont fait. Je vais voir.

Je m'injecterai la rancoeur pure en intraveineuse.

Je chierai de l'eau pendant des semaines.

Je vomirai tout ce que je n'arriverai pas à chier.


Je n'ai envie de rien. Je vais voir.

 

Il est temps que tout ceci se termine. Je veux dire, ceci, ce blog.

 

Pauvre Océane.

Je m'en contrebranle. Elle n'existe pas.

 

Mais pauvre Océane, vraiment. Je crois que je l'ai abandonnée en toute connaissance de cause.

 

Je n'ai plus rien à dire, mais tellement de choses à répéter.

 

Foutez-moi la paix. Foutez-moi la paix. J'ai 30 ans. Foutez-moi la paix. Foutez-moi la paix, bordel de bon sang de foutre de chameau.

 

30 ans. Foutez-moi la paix. L'ordre des choses, vous leurrez pas, vous comprenez pas mieux que moi. Alors de l'air, du vent. Ouste. Disparaissez. Vous avez jamais été là pour moi de toute façon.

 

Il est temps que tout ceci se termine. Ce blog. 14-18 et les suivantes. Océane. Putain. 30 ans.

Repost 0
Published by injektileur - dans insanités
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 13:11

Le compte y est. Il risque d'y avoir du ménage indispensable à suivre mais le compte est bon, a priori. 300 articles avec celui-ci. J'ai aussi "fêté" mes 30 ans et je remercie beaucoup celles et ceux qui y ont pensé. Il m'est arrivé des choses sympa depuis, trop peu, et une belle catastrophe que je voyais venir depuis longtemps.

J'ai pas mal bougé, géographiquement parlant, et ce n'est pas tout à fait fini. La raison de mon relatif silence se trouve là. C'est pour le mieux.

J'ai revu et reverrai un ami de ma moitié de vie précédente. Et ça, par exemple, c'est toujours une expérience agréable et amusante. On s'est interrogé tous les deux. On a fait beaucoup de oh la vache je l'avais oublié ça/lui/elle. On a bien ri. Merci beaucoup à cet ami, j'imagine que vous en reparlerai.

J'ai rencontré enfin pour de vrai une amie blogueuse de longue date. Et ça, c'était vraiment bien fendard, et je la remercie tout autant.

J'espère que ce n'est que le début d'un renouveau de trentaine déjà bien pourrie au niveau du quignon.

Quoi qu'il en soit, le blog continuera vaille que vaille.

Car ces derniers temps sinon j'avais il est vrai un bon paquet de billets plein de haine et de frustration à vous soumettre. Alors je vous les ai épargnés.

Portez-vous bien, comme toujours.

Repost 0
Published by injektileur - dans insanités
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 01:18

stylish_blogger_award.jpg

 

 

Comme je l'expliquais dans l'article précédent, le grand Burp m'a décerné le stylish blogger award que vous voyez ci-dessus. C'est une chaîne dont les règles comme assez souvent sont simples.

Remercier celui ou celle qui vous donne le prix (merci à toi, ô subtil volatile qui n'a jamais séjourné dans l'île aux enfants, non) l'afficher dans l'article en question, dire 7 choses sur soi-même dont a priori il  faudrait ne pas déjà avoir parlé auparavant, puis donner à son tour le prix à 7 blogueurs. Tout ça avec les liens qui vont bien.

 

Bon... Réfléchissons...

 

1 - J'ai passé une partie de mon enfance au Maroc, et de mon adolescence à Tahiti. Plus une trop petite partie de ma vie d'adulte au Japon.

 

2 - Je vais au cinéma en moyenne 5 ou 6 fois par semaine selon les périodes, je lis pas mal, je joue aux jeux vidéo, mais c'est la musique que je place clairement au dessus de tout le reste.

 

3 - Je n'ai qu'une seule passion honteuse dans la vie : les lolcats, loldogs ou autres lolbears lolpenguins ou lolsharks. C'est une véritable torture que de me retenir de flooder mon propre blog avec ces choses-là. Je n'ai fait qu'une seule entorse à mon principe, très récemment.

 

4 - Je ne mange jamais de poisson, de fruits de mer ou de crustacés, parce que j'ai horreur de ça. Ce n'est qu'en arrivant au Japon que j'ai - beaucoup - aimé la façon dont on cuisine tout ça là-bas. Faut pas chercher...

 

5 - Mes plus lointains ancêtres connus - genre, après la Révolution - étaient tous de l'île d'Oléron. C'est ainsi qu'à mon niveau, dans mon comportement, on retrouve quelques signes mineurs de consanguinité.

 

6 - Dans la vie, je ressemble plus à mes commentaires chez mes potes de blogs et à mes réponses ici qu'à mes textes. A savoir, je suis plutôt sociable et prompt à dire des conneries, que renfermé, distant, sombre, toujours à maudire l'humanité.

 

7 - J'ai tellement pris de médicaments psychotropes - légaux - ces dernières années qu'à côté de moi, Keith Richards pourrait jouer dans "Martine est malade".

 

 

 

Voilà, donc, maintenant, je suis très fier - oui, c'est pas comme si j'avais l'habitude - de remettre ce prix à :

 

Georges > parce que je l'aime pas mais je que fais avec, et que je m'autorise mon premier "lausle" en article depuis 2 ans.

 

Katy > parce que si elle n'a pas droit à un prix "stylish", alors je sais pas qui.

 

Rémy le névrosé mondain > parce qu'il a le don de se poser les questions que presque personne me pose. C'est mon pote blogueur shadock. Et pis que j'espère que ça le poussera à écrire plus souvent

 

Cyrielle > parce même si comme les autres je l'aime pas, il faut avouer que dans son genre elle est adorable.

 

Marlène et ses tralalas > parce qu'elle est classe, qu'elle répond au courrier, à ses commentaires, et qu'elle a été gentille de me laisser utiliser une de ses planches.

 

Biggy et son Piou > parce que je ne la connais pas, mais qu'elle reste une de mes illustratrices préférées de la blogosphère.

 

 

 

Je sais pas si ça fera plaisir à tout le monde dans la liste - une chaîne reste une chaîne - mais c'est pas très grave... Ce n'est pas comme si ça engageait à quoi que ce soit.

Bref, moi, en tout cas, ça m'a vraiment fait très plaisir que le Burp pense à moi, et ça me fait plaisir de dire des bêtises sur les gens dont j'aime le travail.

Repost 0
Published by injektileur - dans insanités
commenter cet article

Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme