Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 03:28

Y a-t-il un IMC pour la quantité de choses accumulées dans nos têtes ? Existe-t-il réellement un équilibre fondamental à protéger entre le positif utile mais dangereux à haute dose puisqu'aveuglant, et le négatif que chacun sait tueur ?

Il ne s'agit pas ici d'un genre de ying et de yang à la mords-moi le disque dur. Plutôt d'un chiffre précis qu'on pourrait vous donner quand vous vous dîtes que quelque chose ne va pas.

Genre en dessous de 18 vous allez trop bien que c'en devient pénible. Au dessus de 25 vous allez de plus en plus mal et devenez encore plus détestable.

A moins que ce soit l'inverse.

 

Il est vrai qu'à la base les synapses ne savent apparemment pas enfler autant que les adipocytes


Les chiffres en tout cas ont tous leur côté rassurant. Même quand la réalité qu'ils impliquent semble horrible (Ici, voir par exemple l'économie de notre monde et tout ce qui la suit). Mais ils sont ce que nous possédons de plus tangible et concret face à l'infinie complexité de nos petites vies insignifiantes.

Alors militons pour que les chercheurs développent un IMC pour dedans la tête. Que la douleur psychique soit quantifiable de façon précise, scientifique. Préhensible, avec des échelles et les risques encourus.

Genre à moins de 18 vous êtes un peu beaucoup naïf. A moins de 10 vous vivez dans un monde déconnecté de toutes sensations mauvaises. Vous n'êtes plus vraiment conscient et vous avez probablement abusé de substances pas forcément légales. Votre espérance de vie faiblit gravement. A plus de 30 vous avez l'habitude de passer régulièrement des journées entières dans votre lit. A partir de 35 ce même lit devient le centre de votre existence. Au delà de 40 vous êtes condamné à plus ou moins longue échéance. A 45 si vous êtes encore vivant c'est que vous n'arrivez plus du tout à bouger, tout simplement, et qu'il est trop tard.

 

Et enflent enflent enfin les synapses dédiées

 

 

Bref, cherchons à chiffrer ces choses qui n'ont rien d'intellectuelles. Chiffrer cette chimie du cerveau qui empoisonne la vie plus qu'elle ne la rend belle. Et arrêter d'essayer de convaincre tout un chacun que c'est la parole qui libère l'humain.

Partager cet article

Repost 0
Published by injektileur - dans divagations
commenter cet article

commentaires

Introducing...

  • : pour la main gauche
  • pour la main gauche
  • : des essais d'essais de romans en ligne, avec des nouvelles aussi, de la musique, de la poyézie, des traductions, quelques jeux vidéo et des bouts de pseudo-réflexions personnelles dedans...
  • Contact

injektzik

Sur Le Long Terme